Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Experts en : Collaboration interprofessionnelle

Bujold, Mathieu

BUJOLD, Mathieu

Professeur adjoint de clinique

  • Développement méthodologique (méthodes qualitatives avancées et méthodes mixtes);
  • Sciences sociales de la santé, anthropologie médicale et santé mondiale;
  • Évaluation de programmes et interventions (santé et services sociaux, développement international);
  • Système de santé apprenant, première ligne, besoins décisionnels, besoins de soins complexes;
  • Revues systématiques et triangulation de données pour répondre aux besoins décisionnels;
  • Recherche participative (patients, cliniciens, gestionnaires, chercheurs, citoyens, bénéficiaires).
Lire plus…

Profil complet

Dupras, Charles

DUPRAS, Charles

Professeur adjoint, Responsable de programme

Dr Charles Dupras détient un baccalauréat (BSc) en biochimie et biotechnologies de l’UQTR, une maîtrise (MSc) en sciences expérimentales de la santé de l’INRS, une propédeutique en bioéthique et un doctorat (PhD) en bioéthique de l’Université de Montréal. Il a complété des stages postdoctoraux en philosophie au Centre de recherche en éthique, puis en droit au Centre de génomique et politiques de l’Université McGill. Il a ensuite travaillé comme conseiller principal en éthique de la recherche au Secrétariat sur la conduite responsable de la recherche, pour les organismes fédéraux de financement de la recherche (IRSC, CRSH, CRSNG).

Dr Dupras a siégé comme éthicien au conseil scientifique de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) et au comité d’éthique de la recherche de Santé Canada et de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Il siège présentement aux comités aviseurs de la Revue canadienne de bioéthique et de l’Observatoire international de la discrimination génétique, et au Bioethics Workgroup de l’International Human Epigenome Consortium (IHEC). Il est professeur adjoint au département de médecine sociale et préventive (DMSP) et le responsable des programmes de bioéthique de l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM). Il est également affilié comme chercheur au Centre de recherche en santé publique (CReSP) et comme cochercheur au Centre de recherche en éthique (CRÉ).

Son chantier de recherche principal porte sur les questions de nature épistémologique et les enjeux éthiques, légaux et sociétaux liés au développement des sciences complémentaires à la génétique et de la transition vers une approche "multi-omique" en recherche et en santé. Il s'intéresse de façon générale aux problématiques découlant de l'exceptionnalisme génétique et de l'absence de lois, politiques ou lignes directrices encadrant la recherche et les technologies émergentes en épigénétique, microbiomique, et autres sciences pouvant fournir des renseignements sur la biologie, la santé et la vie de personnes ou de groupes.

À ce jour, ses travaux de recherche ont porté sur plusieurs thèmes comme la relation entre les inégalités sociales et biologiques de santé, l'identification de risques pour la protection de la vie privée, la prévention de la stigmatisation et de pratiques discriminatoires sur la base de variants ou marqueurs biologiques, l'acceptabilité éthique et sociale de nouvelles technologies liées à la procréation, les tests offerts directement aux consommateurs, l'utilisation de l'intelligence artificielle et la gestion de crises de santé publique. Il a emprunté diverses approches méthodologiques, aussi bien conceptuelles qu'empiriques. Il a développé une solide expérience avec l'étude de type Delphi, une méthode à devis mixte (qualitative et quantitative) permettant de consulter des experts et des parties prenantes sur des enjeux précis.          

Dr Dupras s'intéresse par ailleurs à la question du statut épistémique de la bioéthique comme champ d'étude et de pratique. Au cours des prochaines années, il compte approfondir son exploration de l'impact de biais de toutes sortes pouvant affecter la recherche scientifique, l'application des technologies, mais aussi la réflexion et les discussions en bioéthique. À l'ère de l'approche "une seule santé", il espère également promouvoir le dialogue et la réflexion au croisement de la bioéthique et de l'éthique environnementale. 

Lire plus…

Profil complet

Fleury, Marie-Josée

FLEURY, Marie-Josée

Professeure associée

Public health (health service organization and epidemiology), and evaluation of services, particularly service integration and quality assessment, as well as change implementation, needs assessment, primary care services, service utilization, health systems analysis, performance indicators, and patient outcomes. Methods: quantitative (surveys, administrative databases, outcome studies), qualitative (case study designs, program evaluation), and mixed-method investigations, all involving close partnerships with clinicians and decision-makers. Main target groups: patients with both serious and common mental disorders, substance use disorders and co-occurring disorders; vulnerable populations such as the homeless; and health care practitioners (general practitioners, psychiatrists, multidisciplinary teams), managers and decision-makers. 

Summary of my research program and its impact, especially in the last five years: The overall objective of my research program is to contribute to knowledge on strategies for optimizing organization of the mental health system (including services for addiction and homelessness) in order to improve health system performance, and respond more effectively to patient needs. My original scholarly contributions have focused on three streams within this overall research program: First, I have conducted studies on healthcare organization for the purpose of assessing mental health care reforms related to primary care, community-based and emergency services, and collaborative care, as well as integrated service networks, and multidisciplinary team work. Second, I have spearheaded research projects in the areas of needs assessment and adequacy of care, including patient satisfaction studies, with particular focus on patient clinical profiles and related outcomes (e.g. recovery, quality of life). Third, I have conducted epidemiological studies on mental disorders using surveys and administrative databases, especially on patterns of healthcare utilization among individuals with mental health, addiction and co-occurring disorders. Over the years, I have received multiple grants (including salary awards as recently as July 2014) to support my research program. Results of this work have been published in numerous high-quality journals in my fields of investigation. I have also endeavored to maximize the impact and value of my work by disseminating it through other media, including provincial and national reviews, reports and books. Overall, my scholarly output reflects a balance between the need to maintain high academic standards at the international level, but also to insure that my research has an especially strong empirical impact within the Quebec community, in order to enhance the social relevance of my work.

Key words of research: Public health, evaluation of services, best practices implementation, needs assessment, service utilization, healthcare system analysis, performance indicators, and patient outcomes

Lire plus…

Profil complet

Hatem, Marie

HATEM, Marie

Professeure titulaire

Mes interventions – ma recherche et mes projets de développement – sont fondées sur les données probantes ciblant l’organisation des services de santé reproductive dans les pays francophones en développement, particulièrement :

1) le système socio-culturel et sanitaire: gestion des ressources humaines, plan de carrière des professions féminines pour être avec la femme, lois et règlementation correspondantes, marketing social, empowerment de la femme/du couple/de la famille, etc.; 

2) le système éducationnel: évaluation de la formation et de la pratique basée sur les données probantes; la révision, le développement et l’évaluation des programmes de formation axés sur les compétences en conformité avec les besoins du système de santé et de la population; formation des formateurs; formation continue; et,

3) le système professionnel: organisation des professions et des métiers qui offrent les soins à la femme, à la mère, au nouveau-né et à l’enfant; la gestion des ressources humaines dans les stratégies de réduction des morbidités et mortalités maternelles et infantiles ainsi que la gestion du 3e stade de travail lors de l'accouchement.

Mes activités sont ainsi réalisées dans le cadre des objectifs mondiaux portant sur le développement durable en ce qui a trait à l’autonomisation des femmes et des adolescent-e-s et la problématique de la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Ceci inclut le plaidoyer pour le développement des ressources multidisciplinaires et des instituts qui traitent avec ces populations vulnérables et contribue à l’amélioration de la santé des femmes et des soins de santé en tant que droit humain fondamental, particulièrement dans les pays de la francophonie.Depuis 1998, j'ai oeuvré pour créer un réseau pour le développement des capacités des sages-femmes dans la francophonie pour améliorer son rôle dans la maternité sans risques. Ainsi, mon domaine d'intérêt couvre également le développement des revues systématiques et leur utilisation dans les prises de décision en santé; la pratique basée sur les données probantes et la culture de recherche (ex. infirmières et sages-femmes).

Lire plus…

Profil complet

Leclerc, Bernard-Simon

LECLERC, Bernard-Simon

Professeur accrédité, Chargé de cours, Professeur agrégé de clinique

Le professeur Bernard-Simon Leclerc s’intéresse à l’épidémiologie sociale, aux déterminants sociaux, aux inégalités sociales de santé, aux enjeux sociaux des services de santé, à l'analyse de réseaux de relations sociales ainsi qu’à l’évaluation des pratiques, des programmes et des interventions participatives et intersectorielles en général. Il s’intéresse également à la recherche clinique et épidémiologique sur les problèmes qui affligent les personnes âgées vulnérables de même qu’à la recherche évaluative sur les services de santé hospitaliers et communautaires qui leur sont offerts. Il mène enfin des recherches en nutrition en santé publique auprès de femmes enceintes de milieux défavorisés.

Lire plus…

Profil complet