Passer au contenu

/ École de santé publique

Rechercher

Experts en : Particules Ultrafines

Debia, Maximilien

DEBIA, Maximilien

Professeur agrégé

  • Évaluation des expositions professionnelles aux contaminants physiques, chimiques et biologiques
  • Substitution des substances toxiques
  • Exposition aux nanoparticules et particules ultrafines
  • Modélisation mathématique des concentrations de contaminants en milieu de travail
  • Surveillance biologique

Thèmes : Hygiène du travail, santé et sécurité, évaluation des expositions professionnelles

Lire plus…

Profil complet

Smargiassi, Audrey

SMARGIASSI, Audrey

Professeure agrégée

Audrey Smargiassi  s’intéresse principalement aux risques à la santé et aux impacts populationnels de divers facteurs de l’environnement comme le bruit environnemental, les polluants de l’air ambiant et les changements climatiques.

Elle a dirigé le développement d’approches pour estimer l’exposition de grandes populations (par ex. statistiques, mathématiques, utilisant les systèmes d’information géographique, l’imagerie satellitaire), notamment pour estimer l’exposition à la chaleur, à l’ozone, aux particules fines dans l’air ambient, et au bruit environnemental, à travers le temps et pour plusieurs régions du Québec. Elle siège au Comité de direction du Canadian Urban Environmental Health Research Consortium CANUE (www.canue.ca).

Elle a dirigé plusieurs études épidémiologiques, souvent développée avec des données médico-administratives, pour estimer les risques associés à ces expositions. Avec son équipe elle a estimé les risques de développer l’asthme et les risques «d’épisodes d’asthme » associés à l’exposition aux émissions industrielles de polluants de l’air ou à l’exposition aux polluants de l’air régionaux (particules fines, ozone) et du trafic routier; elle a étudié l’association entre l’exposition à ces polluants de l’air et la gravité des symptômes et la prévalence de maladie rhumatoïdes inflammatoires comme le lupus érythémateux.

Finalement elle s’intéresse au fardeau de la maladie attribuable aux expositions environnementales; elle conduit actuellement des recherches multidisciplinaires visant à quantifier les impacts sanitaires de divers scénarios de transport et d’aménagement. Ses recherches visent à produire des données probantes pour la mitigation des impacts des expositions environnementales, et pour orienter les programmes de protection de la santé. 

Une liste des publications d’Audrey Smargiassi se trouve à l’adresse suivante: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/myncbi/browse/collection/51512135/?sort=date&direction=descending

****************************************************************************************

Audrey Smargiassi’s interests relate to health risks and population impacts of varying environmental exposures such as air pollutants, environmental noise and climate change.

She directed the development of varying approaches to estimate exposure of large populations (i.e. statistical, numerical, using GIS and satellite imagery), namely to heat, ozone and ambient fine particles, and to environmental noise, across varying time periods and for numerous regions of Québec (Canada). She is on the board of directors of the recently created Canadian Urban Environmental Health Research Consortium CANUE (www.canue.ca).

She directed a number of epidemiological studies, often using medico-administrative health databases to assess health risks related to these exposures. With her team she estimated risks of asthma onset and exacerbation related to exposure to industrial air pollutants emissions, to regional air pollutants and to traffic-related air pollutants. She also studied associations between exposure to air pollutants and prevalence and gravity of systemic autoimmune rheumatic diseases.

She is currently directing multidisciplinary work aimed at assessing health impacts of varying transportation and land use scenarios. The aim of her research is to provide evidence for the mitigation of the health impacts of environmental exposures and to orient health protection programs. 

A list of Audrey Smargiassi’s published work can be found at:   https://www.ncbi.nlm.nih.gov/myncbi/browse/collection/51512135/?sort=date&direction=descending

Lire plus…

Profil complet

Vinches, Ludwig

VINCHES, Ludwig

Professeur adjoint

Ludwig Vinches acquis une solide expertise dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail (SST), en particulier, sur l’exposition des travailleurs aux particules nanométriques ainsi que sur les équipements et les vêtements de protection associés. Il a aussi diversifié ses axes de recherche en y incluant, depuis quelques années, les contraintes thermiques extrêmes en milieu de travail et les textiles et les vêtements de protection intelligents, thématique centrale du volet SST de l'industrie 4.0.

Présentement, ses activités de recherche sont axées sur quatre thématiques principales.

La première thématique consiste à évaluer l’exposition des travailleurs aux particules nanométriques et aux composés organiques volatils produits lors de procédés industriels récents comme la fabrication additive (impression 3D) et les procédés d'usinage au laser (découpe, décapage, etc.). En lien direct avec cette thématique, il travaille sur les paramètres intrinsèques de ces procédés industriels afin de réduire l'émission à la source. Sur cette thématique de recherche, il a reçu en avril 2019 une bourse de carrière Junior niveau 1 FRQ-IRSST en santé et sécurité du travail pour une durée de 4 ans.

La seconde thématique regroupe un ensemble de projets de recherche, tant expérimentaux que théoriques (développement de modèles et simulation) sur l’efficacité des vêtements de protection chimique (gants et combinaisons de protection) contre les particules nanométriques sous différentes formes (poudres, solutions colloïdales ou aérosols) dans des conditions simulant leur utilisation en milieu de travail. Ce programme de recherche comprend aussi le développement de nouveaux matériaux permettant une augmentation significative des propriétés barrière des vêtements de protection chimique.

La troisième thématique traduit son intérêt grandissant pour les contraintes thermiques extrêmes en milieu de travail et l’a conduit au développement d'une veste de refroidissement individuelle adaptée au travail en mines profondes. Deux projets sont en cours d’élaboration sur 1) les effets des vestes de refroidissement individuelles sur les paramètres physiologiques, cognitifs et de ressenti : analyse selon le sexe et l’âge et 2) la contrainte thermique en milieu arctique : validation de nouveaux équipements de protection.

La quatrième thématique repose sur le développement de textiles et de vêtements intelligents. Développer des vestes de refroidissement ou chauffantes entièrement contrôlées par les paramètres physiologiques des individus (température de la peau, fréquence cardiaque et respiratoire, pertes hydriques, etc.) sans intervention directe de l'utilisateur ou développer des combinaisons de protection individuelle permettant d'informer le travailleurs qu'il n'est plus protéger contre les particules nanométriques sont deux des objectifs de cette thématique.

Lire plus…

Profil complet