Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Experts en : Composés inorganiques

BOUCHARD, Michèle

Directrice de département, Professeure titulaire

Les travaux de recherche de mon équipe visent à mieux évaluer les risques toxicologiques chez l’humain associés à des expositions environnementales et professionnelles à des produits chimiques par l’utilisation de la biosurveillance et de la modélisation toxicocinétique. Nos activités impliquent le développement de méthodes analytiques pour la quantification de faibles niveaux de biomarqueurs de l’exposition à certains polluants chimiques. Ces méthodes permettent d’étudier le comportement cinétique de ces substances dans l’organisme animal et humain. Les données peuvent alors servir au développement de modèles biomathématiques pour décrire le devenir des contaminants d’intérêt dans l’organisme humain et reconstituer les doses absorbées à partir de mesures de biomarqueurs.

Nos travaux consistent également à utiliser la mesure de biomarqueurs et les outils de modélisation toxicocinétique pour l’évaluation de l’exposition à des contaminants et des risques d’effets sanitaires dans la population générale et dans le milieu de travail. Les contaminants étudiés dans ce contexte incluent les pyréthrines naturelles, les pyréthrinoïdes, les phtalimides, les insecticides organophosphorés, les carbamates, les biphényles polychlorés, les hydrocarbures aromatiques polycycliques, le formaldéhyde, le sélénium, les métaux et métalloïdes, comme le mercure, l’arsenic, incluant les métaux rares.

Lire plus…

Profil complet

DION, Chantal

Professeure adjointe de clinique

Mon champ de recherche se situe dans l’étude de l’exposition professionnelle des travailleurs à des contaminants chimiques, inorganiques ou minéraux. L’objectif principal de mes recherches est la prévention des maladies pulmonaires professionnelles. Plus spécifiquement, mes recherches portent sur la caractérisation et le dosage des poussières dans différents milieux de travail, sur la décontamination des lieux de travail (par exemple, dans les milieux où il y a présence de béryllium), sur la surveillance environnementale de l’exposition à des agents fibrogènes (amiante ou autres particules minérales allongées), aux nanoparticules, à la silice cristalline et au béryllium.

Lire plus…

Profil complet