Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Les professeures Aude Motulsky, Pascale Lehoux et Cécile Petitgrand seront conférencières lors du Congrès TimeWorld 2022 sur l'intelligence artificielle.

Le campus MIL de l’UdeM sera l’hôte du TimeWorld, une rencontre internationale sur l’intelligence artificielle qui réunira chercheurs, universitaires, artistes et grand public.

Aude Motulsky, professeure adjointe au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé et co-directrice du Consortium Santé Numérique.

Pascale Lehoux, professeure titulaire au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé.

De l’astrophysique à la médecine en passant par la justice, la finance et le développement durable, l’intelligence artificielle (IA) est un domaine de recherche et de développement qui résonne dans d'infinis champs d'application.

Les 5, 6 et 7 mai prochain, le campus MIL de l’Université de Montréal sera l’hôte du TimeWorld, un prestigieux congrès international sur ce sujet d’importance qui suscite à la fois craintes et espoirs. Organisée par l’Université et Innovaxiom, cette rencontre d’envergure proposera une centaine de conférences, huit tables rondes et trois performances artistiques sur le thème de l’intelligence artificielle. Parmi cette programmation, deux conférences seront proposées par des professeures de l'ESPUM sur des sujets mêlants IA et système de santé.

La conférence d'Aude Motulsky, professeure adjointe au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé et co-directrice du Consortium Santé Numérique est intitulée "L’intelligence artificielle peut-elle améliorer la santé ?" et se tiendra le samedi 7 mai de 14h30 à 15h15. Y sera évoqué à partir de quelques cas d'usage particulièrement révélateurs, le potentiel de l'IA pour améliorer la santé sera illustré, mais aussi (et surtout) les risques et défis qui y sont associés.

La conférence de Pascale Lehoux, professeure titulaire au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé, est intitulée "L’IA est-elle ou pas responsable ?" et a pour but de provoquer des réflexions nouvelles — et aussi ludiques — sur ce que signifie le qualificatif « responsable » lorsqu’il est accolé à l’Intelligence Artificielle. Prenant appui dans le domaine de la santé, un milieu où la responsabilité s’est institutionnalisée au fil de plusieurs décennies, j’utiliserai des exemples réels et fictifs afin de clarifier ce que penser et fabriquer des solutions responsables implique. Elle aura lieu le Jeudi 5 mai 2022 de 15h15 à 16h.

La conférence de Cécile Petitgrand, professeure associée au Département de médecine sociale et préventive (DMSP) participera quant à elle à une table ronde organisée en partenariat avec les Fondes de recherche du Québec et intitulée "Comment rendre l'IA vraiment démocratique ?" où seront exploré des pistes pour replacer l'IA et les données au cœur d'un échange pluraliste, réellement ouvert et accessible pour le plus grand nombre.

À noter qu'un tarif étudiant est disponible pour participer à l'événement.

Pour en savoir plus, cliquez ici.