Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Agir autour des grands enjeux éthiques de notre époque

Domaine interdisciplinaire par excellence, la bioéthique s’intéresse aux enjeux éthiques de divers milieux qui ont un impact sur la société: milieu clinique, de la recherche, de la santé publique, des politiques de santé et de l’environnement. Ce champ d’étude particulièrement rassembleur offre un vocabulaire accessible pour discuter des grands enjeux éthiques de notre époque. Pionniers dans la formation en bioéthique, nos programmes de bioéthique sont les seuls programmes au Canada à proposer une formation complète sur le sujet.

À qui s'adressent les programmes de bioéthique?

Nos programmes s’adressent aux professionnels et aux étudiants diplômés de tous les domaines disciplinaires (ex. : sciences humaines et sociales, droit, sciences de la santé, sciences biologiques, etc.) qui veulent élargir leurs connaissances et leurs expertises en bioéthique.

Étudier la bioéthique à l'ESPUM

Pionniers dans la formation en bioéthique, nos programmes de bioéthique sont les seuls programmes au Canada à proposer une formation complète en bioéthique. Ancrés dans la réalité des milieux de la santé, de la recherche et de la santé publique, ils se positionnent comme des chefs de file dans les pays de la francophonie.

Nos programmes de 1er cycle en bioéthique

Mineure en bioéthique

La bioéthique est un domaine d’études interdisciplinaires et appliquées par excellence, faisant appel à des bases théoriques et méthodologiques en sciences humaines et sociales, en droit et en sciences de la santé. La bioéthique s’intéresse aux enjeux éthiques propres à divers milieux qui sont susceptibles d’avoir un effet sur la société : le milieu clinique, la recherche avec les êtres humains, le développement des nouvelles technologies, la mise en œuvre de politiques liées à la santé et à la santé des populations. Ce champ d’étude particulièrement rassembleur offre un vocabulaire accessible pour discuter des grands enjeux éthiques de notre époque.

Ce programme permettra aux étudiants de se familiariser avec la bioéthique et de confirmer leur intérêt et leurs aptitudes dans ce domaine. Les étudiants qui complètent la mineure en bioéthique développeront leur pensée critique et leurs capacités d’analyse, et seront capables de les appliquer à des exemples concrets en santé et en santé publique ; ces compétences sont pertinentes pour un large éventail de programmes et de professions. Ce programme fournira une bonne base interdisciplinaire en bioéthique si l’étudiant (qu’il soit en sciences humaines ou sociales, en sciences de la santé ou d’une profession de la santé) souhaite poursuivre sa formation au 2e cycle (ex. : microprogramme, DESS ou maîtrise) en bioéthique à l’ÉSPUM. Ces étudiants seraient dispensés du cours d’introduction de 2e cycle (BIE6000).

Nos programmes de bioéthique sont sur Facebook, Twitter et YouTube.

Microprogramme de 1er cycle en bioéthique

Le microprogramme comprend 18 crédits; il permet aux étudiants de se familiariser avec la bioéthique et de confirmer leur intérêt et leurs aptitudes dans ce domaine. Ils pourront ainsi poursuivre leur formation au D.E.S.S. ou à la maîtrise. Il sert également comme année préparatoire pour ceux qui souhaitent postuler pour le doctorat en bioéthique, mais qui ont complété une maîtrise dans un autre domaine que la bioéthique.

Nos programmes de 2e cycle en bioéthique

Maîtrise en bioéthique

Domaine interdisciplinaire par excellence, la bioéthique s’intéresse aux enjeux éthiques de divers milieux qui ont un impact sur la société : milieu clinique, de la recherche, de la santé publique, des politiques de santé et de l’environnement. Ce champ d’étude particulièrement rassembleur offre un vocabulaire accessible pour discuter des grands enjeux éthiques de notre époque.La maîtrise en bioéthique vise à former des personnes ressources ayant une solide formation théorique et pratique en bioéthique. Elle cherche à promouvoir une réflexion structurée sur les enjeux éthiques liés à la prise de décision dans le domaine de la pratique clinique, de la recherche et de la santé des populations.

Diplôme d'Études Supérieures Spécialisées (DESS) en bioéthique

Le D.E.S.S. en bioéthique comprend 30 crédits et s’adresse aux personnes qui cherchent une formation de 2e cycle complète et complémentaire à leur discipline première. Il vise à améliorer la qualité du travail des professionnels et à former des citoyens plus conscients des choix de société suscités par le développement des technologies biomédicales.

Trois axes de spécialisation sont offerts :

  • Éthique et soins de santé
  • Éthique de la recherche
  • Éthique et santé des populations

 

Microprogramme de 2e cycle en bioéthique

Le microprogramme comprend 18 crédits; il permet aux étudiants de se familiariser avec la bioéthique et de confirmer leur intérêt et leurs aptitudes dans ce domaine. Ils pourront ainsi poursuivre leur formation au D.E.S.S. ou à la maîtrise. Il sert également comme année préparatoire pour ceux qui souhaitent postuler pour le doctorat en bioéthique, mais qui ont complété une maîtrise dans un autre domaine que la bioéthique.

Nos programmes de 3e cycle en bioéthique

Doctorat en bioéthique

La bioéthique est un domaine d’études interdisciplinaires et appliquée avec ses bases théoriques et méthodologiques dans les sciences humaines et sociales, le droit et les sciences de la santé. Ces contextes de recherche sont divers, incluant, par exemple, le milieu clinique, la recherche avec les êtres humains, le développement des nouvelles technologies et les enjeux liés aux politiques de santé et de la santé des populations.

Tous les citoyens, professionnels et gouvernements sont concernés par les questions éthiques liées à la santé et aux développements des sciences de la vie. Avec la reconnaissance de l’importance de ces questions pour la société, il devient de plus en plus important de former des chercheurs et des professionnels à la pointe des multiples méthodes et des approches analytiques en bioéthique, lesquelles sont nécessaires pour aborder les problèmes et enjeux sociaux de l’heure.

Carrière et perspective d'avenir

Bien que le titre de « bioéthicien » ne soit pas un titre réservé ni un statut d’emploi, les ouvertures et les perspectives d’emploi pour les diplômés en bioéthique sont variées. À ce sujet, vous pouvez consulter la banque d'emploi du site BioéthiqueOnline.

De plus en plus d’organismes, aux plans local, national et international, sont à la recherche de personnes détenant une formation avancée en bioéthique pour participer à des comités ou à des instances touchant aux politiques publiques. Si vous choisissez de poursuivre votre formation au doctorat, vous pourrez ensuite œuvrer à titre de consultant, de conseiller en éthique ou encore devenir professeur.

Employeurs potentiels

  • Comité d’éthique de la recherche
  • Cégep
  • Hôpitaux et centres hospitaliers universitaires
  • Universités
  • Centres de recherche
  • Centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD)
  • Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS)
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux

Nouvelles en bioéthique

Vardit Ravitsky, professeur titulaire, Département de médecine sociale et préventive
Vardit Ravitsky, professeur titulaire, Département de médecine sociale et préventive

La démocratie en a pris pour son rhume.

Bryn Williams-Jones, professeur titulaire, Département de médecine sociale et préventive
Vardit Ravitsky, professeure titulaire, Département de médecine sociale et préventive
Bryn Williams-Jones, professeur titulaire, Département de médecine sociale et préventive