Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Ce programme est conjoint avec le Département de mathématiques et de statistique de la Faculté des arts et des sciences. 

La biostatistique s’intéresse au développement et à l’application de méthodes statistiques dans divers domaines liés à la santé, comme la santé des populations, la médecine et les autres sciences de la santé. Dans tous ces secteurs, l’analyse de problèmes ou d’enjeux à partir de données est fréquente et nécessite l’application d’un raisonnement statistique rigoureux. L’option biostatistique du programme de statistique allie une formation théorique avancée avec des apprentissages appliqués en biostatistique, incluant la pratique de la consultation statistique et l’application de méthodes statistiques de pointe à des enjeux concrets de santé (évaluation de traitement, modélisation d’épidémie, modélisation des facteurs de risques, évaluation de politiques de santé, santé environnementale et santé au travail, santé numérique et mégadonnées, etc.).  La formation inclut un stage pratique de huit semaines.

À qui s'adresse ce programme ?

Ce programme s’adresse aux titulaires d’une formation de premier cycle en statistique, mathématique ou discipline connexe. 

Perspectives d'emploi :

  Un secteur très en demande au niveau local et international;

  Des perspectives d'emploi nombreuses, incluant les centres de recherche, les agences gouvernementales, les compagnies pharmaceutiques, ainsi que les entreprises de consultation statistique;

CRÉDITS : 45 crédits

MODALITÉS : Avec stage

Responsable du programme à l'ESPUM :

Marie-Pierre Sylvestre, professeure agrégée au Département de médecine sociale et préventive

Responsable à la Faculté des Arts et Sciences :

Pierre Duchesne, professeure titulaire au Département de mathématiques et de statistique

En savoir plus

Déroulé du stage :

Le programme offre nombre de milieux de stage dans le domaine de la santé publique. Le stage d’une durée normale de 4 mois se déroule soit dans l’industrie ou dans un centre de recherche. Il est supervisé par un professeur du Département. L’apprentissage de la consultation statistique se fait en collaboration avec le Service de Consultation Statistique (SCS).

La formation pratique de ce programme sera faite dans un milieu de recherche ou de pratique sous la supervision d’un professeur de biostatistique ou d’un biostatisticien professionnel (détenteur d’un diplôme de 3e cycle). Cette formation, qui se fera lors du quatrième trimestre, servira à mettre en pratique les apprentissages et à acquérir une expérience professionnelle.