Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Développements en science de l’évaluation de l’exposition aux facteurs de risque chimiques en milieu de travail

Présentée par Jérôme Lavoué, professeur titulaire au Département de santé environnementale et santé au travail et spécialiste en Évaluation des expositions professionnelles pour l’épidémiologie et l’hygiène du travail.

Initialement formé comme chimiste industriel en France (Institut de chimie et physique industrielle, Lyon, 1996), Jérôme Lavoué a complété sa formation avec une maîtrise en santé environnementale et santé au travail (2001) et un doctorat en santé publique, option toxicologie (2006) à l’Université de Montréal. Il a ensuite fait un postdoctorat à l’Institut universitaire roman de santé au travail à Lausanne en Suisse (2006-2008). Dès son arrivée à Montréal en 1999, les intérêts du professeur Lavoué se sont tournés vers la toxicologie et l'analyse des risques puis les sciences de l’exposition. 

Ses recherches portent sur les expositions professionnelles aux agents chimiques, l'exploitation des bases de données d'exposition pour l’estimation des expositions passées, le développement de stratégies d'analyse du risque en milieu de travail et la création d'outils pratiques pour soutenir les acteurs de la santé au travail. Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur chimiste français, d'une maîtrise en santé environnementale et santé au travail et d'un doctorat en santé publique de l'Université de Montréal.

Résumé de la conférence: De nombreux travailleurs sont exposés à des agents chimiques potentiellement dangereux. La capacité à séparer avec le moins d’erreur possible les personnes plus exposées des personnes non ou moins exposées est essentielle à la fois pour l’évaluation épidémiologique des facteurs de risque et leur surveillance. Durant sa conférence, Jérôme nous entretiendra des développements méthodologiques sur lesquels lui et ses collaborateurs ont travaillé pour faciliter l’évaluation des expositions chimiques au travail, par le biais de l’exploitation d’archives de mesures d’exposition, de l’élaboration de matrices emploi-exposition rétrospectives, et du développement d’outils pratiques d’interprétation des mesures de pollution de l’air des milieux de travail.

Le système de santé à l'heure de la coconstruction: apport de l'expertise des citoyens et des patients/usagers pour améliorer la santé

Présentée par Dre Marie-Pascale Pomey, professeure titulaire au Département de gestion, d'évaluation et de politique de santé (DGEPS) et chercheuse au Centre de recherche du CHUM. 

Elle est médecin conseil à l’Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) du Gouvernement du Québec et codirectrice du Centre d'excellence sur le partenariat avec les patients et le public.

Dre Pomey est également titulaire et chercheuse-boursière sénior de la Chaire en évaluation des technologies et des modalités de pointe du CHUM sur l'engagement des citoyens et des patients dans la transformation des organisations et du système de santé (MSSS-FRSQ-CRCHUM), et est membre chercheuse du Carrefour de l'innovation et de l'évaluation en santé.

Résumé de la conférence: Le système de santé s'est construit sans ses principaux utilisateurs et payeurs, soit les patients et les citoyens. Or, les patients et leurs proches ainsi que les citoyens développent des savoirs en lien avec leur santé, leur pathologie et l'utilisation du système de santé. Nous présentons ici différentes façons dont les citoyens, les patients et les proches peuvent s'investir pour rendre nos systèmes de santé et les professionnels qui y travaillent plus à l'écoute de ces savoirs pour améliorer l'expérience de tous et en cherchant à réduire les inégalités sociales.

Promouvoir l’éducation et le bien-être des enfants pour la reprise postpandémique: quelles avenues propose la recherche en développement?

Présentée par Sylvana Côté, professeure titulaire au Département de médecine sociale et préventive (DMSP) et chercheuse au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.

Elle est titulaire d'un doctorat en psychologie l'Université de Montréal et est professeure titulaire au département de médecine sociale et préventive de l'Université de Montréal. Ses travaux examinent les domaines de la psychopathologie développementale et de l'épidémiologie de la santé mentale au cours de la vie. Son programme de recherche est centré sur l'étude de la transmission intergénérationnelle des facteurs de risque pour les problèmes de santé mentale et l'efficacité de la prévention de ces problèmes par des services périnataux et préscolaires. Son programme de recherche s'articule autour de deux axes de recherche (étiologie et prévention) et un axe de transfert de connaissances.

Résumé de la conférence: Dans cette conférence, la professeure Côté présente certaines données longitudinales qui permettent d’entrevoir les impacts de la pandémie de COVID-19 sur le développement des enfants et des jeunes. Elle présente également les programmes de prévention ayant fait leurs preuves avant la pandémie et en quoi ils pourront être pertinents pour la période postpandémique.