Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Le Colloque Jean-Yves-Rivard est un évènement scientifique organisé annuellement depuis 1979 par le Département de gestion, d'évaluation et de politique de santé. Au fil des éditions, ce colloque est devenu un rendez-vous incontournable où se rencontrent chercheur(-euse)s, décideur(-euse)s, gestionnaires, patient(e)s et étudiant(e)s pour échanger des idées et élaborer des pistes de solutions aux problèmes du système de santé.

Le Colloque Jean-Yves-Rivard revient pour une 41e édition le 9 mai 2024, en présentiel et avec option à distance!

Présentation du colloque

Repenser la planification, la gestion et le développement de la main-d’œuvre en santé : état de situation, solutions innovantes et perspectives pour sortir de la crise.


Les systèmes de santé, y compris celui du Québec, font face à une crise profonde touchant leur main-d’œuvre. Cette crise se traduit par une rareté de professionnels qualifiés, des difficultés d’attraction et de rétention du personnel, une charge de travail excessive et des conditions de travail difficiles pour ceux qui demeurent dans le secteur de la santé et des services sociaux. La crise actuelle compromet l’accessibilité des soins et des services, l’équité dans leur accès, ainsi que la qualité et la sécurité des soins. Face à une demande croissante de soins de santé, il est impératif de repenser la planification, la gestion et le développement de la main-d’œuvre en santé pour répondre efficacement aux besoins de santé actuels et futurs.

Quels sont les facteurs contribuant aux différents problèmes rencontrés au niveau de la main-d’œuvre en santé ? Quelles sont les données disponibles au Québec pour évaluer l’étendue de la crise de la main-d’œuvre dans le secteur de la santé et des services sociaux ? Quelles sont les solutions innovantes mises en place dans les organisations de santé et de services sociaux pour pallier le problème de rétention et d’attraction du personnel de la santé ? Comment mieux utiliser le champ de pratique infirmière pour répondre à la crise de la main-d’œuvre ? Quelles politiques adopter pour accroitre l’attractivité des métiers de la santé et favoriser la rétention du personnel dans le réseau de la santé ? Quelles voies suivre pour mieux planifier et développer la main-d’œuvre en santé au Canada ? 

La 41e édition du colloque Jean-Yves Rivard réunira des décideurs, gestionnaires, cliniciens, patients et chercheurs qui partageront leur expertise et des exemples concrets tirés de leurs expériences au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde afin d’identifier des pistes de solutions pour surmonter la crise de la main-d’œuvre en santé.

9 mai 2024

Amphithéâtre Centre de recherche du CHUM (Pavillon R).

900 rue Saint-Denis, Montréal, QC H2X 0A9

Ou en webdiffusion

Cliquez ici pour vous inscrire


Programmation détaillée

8h

Accueil café

8h30

Mot de bienvenue

Carl-Ardy Dubois, Doyen, École de santé publique de l'Université de Montréal et professeur titulaire au Département de gestion, évaluation et politique de santé (DGEPS);

Roxane Borgès Da Silva, Professeure agrégée, directrice du Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé (DGEPS) de l'École de santé publique de l’Université de Montréal;

Nathalie Clavel, Présidente du comité scientifique du colloque, professeure adjointe, DGEPS, École de santé publique de l’Université de Montréal.
9h

Conférence introductive : Les origines de la crise de la main-d'oeuvre en santé 

Animatrice : Mélanie Lavoie-Tremblay

Nancy Côté, Professeure agrégée, Département de sociologie, Université Laval;

Jean-Louis Denis, Professeur titulaire, DGEPS, ESPUM.

9h45

Conférence : Crise de la main-d’œuvre dans le secteur de la santé et des services sociaux: quelques données permettant d’en saisir l’étendue

Animateur : François Castonguay

Monique Bordeleau, Directrice des enquêtes en santé, Institut de la statistique du Québec.

Luc Cloutier-Villeneuve, Analyste en statistiques du travail à l’Institut de la statistique du Québec.

10h30

Pause-santé

10h45

Table ronde : Quelles solutions innovantes sont mises en œuvre dans les organisations de santé pour pallier les problèmes d’attraction et de rétention du personnel de santé ?


Modératrice : Nathalie Clavel

Natascha Antaya, Directrice des ressources humaines, Centre hospitalier de l’Université de Montréal;

Carl-Ardy Dubois, Doyen, École de santé publique de l'Université de Montréal et professeur titulaire au Département de gestion, évaluation et politique de santé (DGEPS);

Alain Biron, Directeur des soins infirmiers, Centre universitaire de santé McGill;

Richard Fleet, Médecin clinicien, département de médecine de famille et d’urgence, Université Laval;

Vincent Dumez, Patient expert et co-directeur du Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public.

12h00Dîner-réseautage
13h15

Conférence : L’optimisation de l’étendue de pratique infirmière : une solution à la crise de la main-d’œuvre en santé

Animatrice : Nathalie Clavel

Johanne Déry, Professeure agrégée, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal, Chercheuse en résidence à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

14h15

Table ronde : Quelles politiques adopter pour accroitre l’attractivité des métiers de la santé et favoriser la rétention du personnel dans le réseau de la santé ? 

Modératrice : Nadia Sourial

Élizabeth Arpin, Direction générale adjointe des affaires professionnelles et de la santé numérique, Ministère de la santé et des services sociaux;

Luigi Lepanto, Professeur titulaire de clinique, ESPUM et Faculté de Médecine;

Réal Barrette, Médecin-conseil, Direction de l’accès et de l’organisation intégrée des services (MSSS)

Houssem Eddine Ben-Ahmed, Chercheur associé principal, Réseau canadien des personnels de santé, Université d'Ottawa;

Jérôme Rousseau, Vice-président, Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec.

15h30Pause-santé

15h45

Conférence de clôture : Quelles voies suivre pour mieux planifier et développer la main d’œuvre en santé au Canada ?  

Animateur : Alain Biron

Ivy Lynn Bourgeault, Professeure titulaire, Études sociologiques et anthropologiques, Faculté des sciences sociales, Université d’Ottawa, Titulaire de la chaire de recherche de l’Université d’Ottawa sur le genre, la diversité et les professions.
16h45Mot de la finNathalie Clavel, Présidente du comité scientifique du Colloque et professeure adjointe, DGEPS, ESPUM

Retour sur l'édition 2023 : Quelle sera la première ligne du futur ? Chemin parcouru, défis et perspectives

Cliquez ci-dessous pour découvrir l'infographie synthétisant les points forts, les interventions clés et les idées phares échangées lors de la 40e édition du Colloque Jean-Yves-Rivard. Cette représentation graphique offre un aperçu des débats et des propositions ayant animé notre communauté lors de cette rencontre significative explorant la thématique de l'engorgement de la première ligne du système de santé.

Infographie - Colloque JYR 2023

 

Conférenciers et panélistes

Jérôme Rousseau, Vice-président, Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)

Jérôme RousseauVice-président, Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)

Jérôme Rousseau occupe depuis décembre 2017 le poste de vice-président du Comité exécutif de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec–FIQ, une organisation syndicale représentant plus de 80 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires. Il est le responsable politique du secteur Organisation du travail et Pratique professionnelle et coresponsable du secteur Négociation.

Militant syndical depuis près de 20 ans, Jérôme Rousseau est motivé par un désir profond d’améliorer les conditions de travail et d’exercice des professionnelles en soins afin de leur permettre d’offrir des soins sécuritaires et humains. Il porte haut et fort depuis plusieurs années, le dossier pour l’obtention de meilleurs ratios professionnelles/patient-e-s dans le réseau de la santé. 

Avant d’être élu au Comité exécutif de la FIQ, monsieur Rousseau a assumé plusieurs fonctions syndicales. Il a occupé de nombreux postes au sein du Syndicat interprofessionnel de la santé de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, dont ceux d’agent syndical adjoint, d’agent syndical et, de 2009 à 2016, celui de président. Infirmier clinicien de profession, il détient un baccalauréat en sciences infirmières de l’Université Laval. 

Johanne Déry, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal

Johanne Déry, professeure agrégée, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal, Chercheuse en résidence à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

Johanne Déry, inf. Ph.D., est professeure agrégée à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et chercheuse en résidence à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.  Ses intérêts de recherche et d'enseignement portent notamment sur le déploiement de l’étendue de la pratique infirmière, l’utilisation optimale des ressources, le leadership partagé, la gestion de proximité et le développement professionnel continu. Elle travaille en collaboration avec les soignants, formateurs, décideurs et gestionnaires nationaux et internationaux au développement et à la mise en œuvre de projets novateurs visant le rehaussement de la pratique professionnelle infirmière par l’engagement et la mobilisation des équipes de soins. 

Luigi Lepanto, Faculté de Médecine, École de santé publique, Université de Montréal

Luigi Lepanto, professeur titulaire de clinique à la Faculté de Médecine et à l'École de santé publique de l'Université de Montréal.

Luigi Lepanto est médecin et spécialiste en radiologie. Son activité principale aujourd'hui est celle de médecin-conseil au ministère de la santé et des services sociaux du Québec, bien qu'il consacre encore du temps aux activités cliniques. Il a occupé divers postes administratifs au sein de son service et de son hôpital. Il a été directeur des affaires médicales et universitaires au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) de 2017 à 2021. De 2007 à 2017, il a été directeur médical de l'unité d'évaluation des technologies de la santé du CHUM. Il est toujours actif sur le plan académique et est professeur titulaire de clinique au département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal où il est impliqué dans l'enseignement aux résidents. Il détient une affiliation secondaire à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, où il participe au programme de maîtrise en évaluation des technologies de la santé. Ses intérêts comprennent l'impact du changement technologique sur la prestation des services de santé, une approche systémique des soins de santé qui inclut la collaboration interprofessionnelle et l'utilisation de données du milieu réel de soins.

Roxane Borgès Da Silva, DGEPS, École de santé publique, l’Université de Montréal

Roxane Borgès Da-Silva, professeure agrégée et directrice du Département de gestion, évaluation et politique de santé (DGEPS), École de santé publique de l’Université de Montréal.

Roxane Borgès Da Silva détient une maîtrise en économétrie, (spécialisation économie publique et économie de la santé, 2003) de l’Université d’Aix-Marseille II (France) et est diplômée du magistère ingénieur économiste de la même université (2004). Elle détient un doctorat en santé publique, option organisation des soins de santé (2010) de l’Université de Montréal. Entre 2010 et 2012, elle a réalisé un stage postdoctoral au département d’épidémiologie de l’Université McGill pour lequel elle a reçu une bourse du programme 4P. Elle est professeure agrégée et directrice du DGEPS de l’ESPUM.

Élizabeth Arpin, Direction générale adjointe des affaires professionnelles et de la santé numérique, Ministère de la santé et des services sociaux

Elizabeth Arpin, Direction générale adjointe des affaires professionnelles et de la santé numérique, Ministère de la santé et des services sociaux

Détentrice d’une maîtrise en sciences infirmières, d’un fellowship FORCES d’Excellence en Santé Canada et candidate à la maîtrise en administration publique, Mme Arpin est Directrice nationale des soins infirmiers depuis mai 2020 et a également intégré les fonctions de DGA des affaires professionnelles et de la Santé numérique depuis juillet 2023 au sein du ministère de la Santé et des Services sociaux. Ayant d’ailleurs pratiqué en tant qu’infirmière clinicienne dans l’Ouest canadien, en Colombie-Britannique et en Alberta, ainsi qu’en Suisse, où elle a eu l’occasion d’observer différents systèmes pouvant inspirer des améliorations ici-même. Elle participe à de nombreux groupes d’experts en matière de pratiques cliniques et organisation des services de santé. Ses mandats portent principalement sur le développement des pratiques professionnelles ainsi que sur l’organisation des soins et services.

Nathalie Clavel, DGEPS, École de santé publique, Université de Montréal, présidente du comité scientifique du colloque

Nathalie Clavel, présidente du comité scientifique du colloque, professeure adjointe, DGEPS, École de santé publique de l’Université de Montréal.

Nathalie Clavel est titulaire d’une maîtrise en administration de la santé, d’un doctorat en santé publique, option organisation des soins de santé de l’Université de Montréal, ainsi que d'un postdoctorat de la Faculté des sciences infirmières de l’Université McGill. Elle est professeure adjointe au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé de l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Elle est également chercheuse régulière au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Ses travaux de recherche se concentrent sur la gestion et l'organisation des services de santé, avec un intérêt spécifique pour l'implantation et l'évaluation de nouvelles interventions dans les environnements hospitaliers. Ses domaines d'expertise incluent la gestion du changement, la gestion de la qualité et la sécurité des soins, l’engagement des patients et des familles, ainsi que la responsabilité environnementale des organisations de santé. Pour les années à venir, elle concentre son programme de recherche sur l'implantation d'innovations organisationnelles dans les milieux hospitaliers, dans le but de réduire leur impact environnemental tout en améliorant simultanément la qualité, la sécurité et l'efficience des soins et des services.

Carl-Ardy Dubois, Doyen, École de santé publique de l’Université de Montréal

Carl-Ardy Dubois, Doyen et professeur titulaire, Département de gestion, évaluation et politique de santé (DGEPS) de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM)

Carl-Ardy Dubois est professeur titulaire et doyen de l’ESPUM. Il est détenteur d’un PhD en santé publique de l’Université de Montréal. Il a complété auparavant un doctorat en médecine, des études de deuxième cycle en administration des services de santé, en épidémiologie et en statistiques. Il a effectué ses études post-doctorales à la London School of Hygiene and Tropical Medicine (Royaume-Uni), dans le cadre d’une collaboration avec l’Observatoire Européen sur les systèmes et politiques de santé. Dr Dubois fut chercheur régulier au CReSP, au Centre de recherche Interactions du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal et au RRISIQ (Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec. Avant de joindre l’ESPUM, Dr Dubois a été professeur à la Faculté des Sciences infirmières de l’UdeM. Durant 12 ans, à titre de chercheur boursier du FRQS, il a conduit un programme de recherche portant sur l’analyse des modèles d’organisation des services de santé, la gestion des ressources humaines en santé et l’évaluation de la performance des services de santé. Il poursuit actuellement plusieurs projets dans les mêmes domaines. Ses contributions ont été reconnues, entre autres, par le Peter Reizensten Prize qui lui a été octroyé en 2014 par la International Society for Quality in Health Care (ISQua).

Houssem Eddine Ben-Ahmed, Réseau canadien des personnels de santé, Université d'Ottawa

Houssem Eddine Ben-Ahmed, chercheur associé principal, Réseau canadien des personnels de santé, Université d'Ottawa

Dr. Ben-Ahmed (BScN, MSc, PhD) est chercheur associé principal et co-directeur du thème Mobilité, migration et intégration au sein du Réseau canadien des personnels de santé et professeur à temps partiel à l’Université d’Ottawa. Il a obtenu une licence appliquée en sciences infirmières (2010 – 2013) et une maîtrise en sciences de la santé (2014 – 2016) de l’Université de Sousse en Tunisie. Il a complété son doctorat en sciences infirmières de la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal (2016 – 2021). En 2022, Dr. Ben-Ahmed a réalisé un projet postdoctoral à l’Université d’Ottawa où il a été mandaté par la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers et le Réseau canadien des personnels de santé pour travailler sur un rapport de recherche pancanadien portant sur les enjeux de la main-d’oeuvre infirmière, et ce, afin de le présenter aux ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de la santé.

En tant que jeune leader émergent et engagé dans différents projets de recherche liés à la gestion des ressources humaines en santé, son implication s'étend à des initiatives prometteuses visant à transformer les pratiques de gestion et favoriser le bien-être des professionnels de la santé. Étant ancré dans une perspective freirienne critique, Dr. Ben-Ahmed s’intéresse à analyser et évaluer les politiques de santé entourant les enjeux de la rétention et de recrutement national et international des professionnels de la santé. Récemment, Dr. Ben-Ahmed vient de fonder un nouveau Réseau de recherche, s’intitulant le Collaborative Alliance of Research and Education for Nursing Empowerment dans le but de faire avancer la recherche scientifique dans le domaine de la santé en renforçant les liens entre la communité de recherche en sciences infirmières et en sciences de la santé du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et du Canada.

Nancy Côté, Département de sociologie, Université Laval

Nancy Côté, Département de sociologie, Université Laval 

Nancy Côté est professeure agrégée au département de sociologie de l'Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sociologie du travail et des organisations de santé. Elle est membre du VITAM- centre de recherche sur la santé durable où elle est co-responsable de l'axe de recherche : Environnements : milieux de vie, milieux de travail. Ses travaux portent sur la transformation de la première ligne et les enjeux liés aux ressources humaines, à l'évolution des rôles professionnels et aux nouveaux modes de collaboration interprofessionnelle et intersectorielle. Elle s’intéresse tout particulièrement à la manière dont les environnements de travail et les contextes sociaux façonnent l'engagement au travail des professionnels dans les organisations de santé et de services sociaux.

Réal Barrette, Médecin-conseil, Direction de l’accès et de l’organisation intégrée des services (MSSS)

Réal Barrette, Médecin-conseil, Direction de l’accès et de l’organisation intégrée des services (MSSS), médecin propriétaire de cinq groupes de médecine de famille (GMF) et super-cliniques (GMF-réseau)

Dr Réal Barrette, directeur médical, Centre d’expertise en maladies chroniques, CIUSSS de l’Est-de-l ‘Ile-de-Montréal. Médecin de famille, Dr Réal Barrette a exercé au département d’urgence du CHUM et de l’Hôpital Notre-Dame pendant près de 20 ans. Il a jointle CIUSSS de l’Est-de-l’ île-de-Montréal en 2014, où il occupe à présent la fonction de coordonnateur médical de premières lignes. Depuis 2017 il est médecin-conseil pour les maladies chroniques pour Montréal. Il a été médecin conseil à l’INESSS pour le programme de formation et d’amélioration continu COMPAS-GMF de 2018 à 2020. Depuis 2020, le Dr Barrette est médecin conseil à la direction de l’accès, de l’organisation des services de première ligne du MSSS et membre du comité de suivi de la table nationale de concertation de valorisation de la médecine de famille . Enfin, il est médecin fondateur de Humana groupe santé.

Richard Fleet, Faculté de médecine, Université Laval

Richard Fleet, médecin d’urgence et psychologue, professeur titulaire, Faculté de médecine de l'Université Laval

Richard Fleet, MD, PhD, CCMF (MU), MMGt (IMHL), est médecin d’urgence et psychologue. Il est professeur titulaire au Département de médecine familiale et d'urgence de l'Université Laval, où il détient aussi la chaire de recherche et d'innovation Université Laval - Dessercom en médecine d'urgence depuis 2010 . 

Le Dr Fleet se consacre à la recherche sur l'accès aux soins d'urgence dans les régions rurales du Canada. En tant que chercheur boursier senior du FRQS et au cours de sa maîtrise dans le Programme International Masters for Health Leadership de l'Université McGill, il a fondé le projet Living Lab Charlevoix en 2020. 

Le Living Lab Charlevoix vise à être un écosystème d'innovation, s'appuyant sur une approche de design thinking pour améliorer la santé des citoyens des régions rurales. Ce programme accueille dans un cadre de stage en leadership et innovation, des médecins résidents, des étudiants en médecine, des décideurs, des professionnels de la santé et des citoyens, dans une démarche d'innovation visant à renforcer l'accès aux soins dans ces régions.

Jean-Louis Denis, DGEPS, École de santé publique, Université de Montréal

Jean-Louis Denis, professeur titulaire, École de santé publique de l’Université de Montréal.

Jean-Louis Denis est professeur titulaire au Département de gestion, évaluation et politique de santé, École de santé publique de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada (niveau I) sur le design et l’adaptation des systèmes de santé et chercheur régulier au CR-CHUM. L’expertise de Monsieur Denis dans le domaine de la gestion, de l’organisation et de la gouvernance des systèmes de santé a été reconnue par sa nomination à titre de Membre de la Société Royale du Canada (2002), de Fellow de l’Académie canadienne des sciences de la santé (2009) et en 2019 à titre  de Fellow du UK-Academy of Social Sciences pour sa contribution exceptionnelle au domaine des politiques et de la gestion de la santé. Ses travaux de recherche portent actuellement sur l’émergence des systèmes de santé apprenants dans le contexte des centres académiques de santé au Canada, sur la capacité transformative des systèmes de santé,  sur la transformation du professionnalisme et la crise des ressources humaines en santé, et sur rôle du leadership normatif de l’OMS dans le développement des politiques nationales de santé.  Les résultats de ses recherches ont été publiés autant dans des revues scientifiques traitant des systèmes et organisations de santé que dans des revues en théorie des organisations et management, en administration publique et en analyse des politiques. Depuis 2016, il est co-éditeur The Palgrave Organizational Behaviour in Healthcare monograph series.

 

Monique Bordeleau, Directrice des enquêtes en santé, Institut de la statistique du Québec

Monique Bordeleau, directrice des enquêtes en santé, Institut de la statistique du Québec

Monique Bordeleau est la directrice des enquêtes de santé de l’Institut de la statistique du Québec depuis 2020. Elle a auparavant été professionnelle de recherche en santé puis coordonnatrice du programme d’enquêtes en santé publique de l’ISQ.

Les travaux réalisés à la direction des enquêtes de santé touchent à divers aspects de la santé physique et mentale de la population québécoise ainsi qu’à l’organisation des services de santé.

 

Luc Cloutier-Villeneuve, Institut de la statistique du Québec

Luc Cloutier-Villeneuveanalyste en statistiques du travail à l’Institut de la statistique du Québec 

Luc Cloutier-Villeneuve est analyste en statistiques du travail à l’Institut de la statistique du Québec depuis 1999. Il détient un Doctorat en sciences humaines appliquées de l’Université de Montréal depuis 2010.

Monsieur Cloutier-Villeneuve est reconnu pour ses nombreuses études et analyses pour tout ce qui touche de près ou de loin le marché du travail et ses tendances ainsi que les conditions de travail au Québec et ailleurs au Canada.

Parmi tous ses travaux, monsieur Cloutier Villeneuve a développé différents indicateurs de qualité d’emploi. Récemment, il a publié une étude détaillée sur le télétravail.

Ses domaines d’analyse privilégiés en lien avec le marché du travail sont le genre, l’âge, le statut migratoire, les comparaisons, les tendances et les inégalités. 

Ivy Lynn Bourgeault, Études sociologiques et anthropologiques, Faculté des sciences sociales, Université d’Ottawa

Ivy Lynn Bourgeault, Professeure titulaire, Études sociologiques et anthropologiques, Faculté des sciences sociales, Université d’Ottawa, Titulaire de la chaire de recherche de l’Université d’Ottawa sur le genre, la diversité et les professions.

Ivy Lynn Bourgeault est professeure à École d'études sociologiques et anthropologiques de l’Université d’Ottawa et titulaire de la Chaire de recherche de l’Université sur le genre, la diversité et les professions. Elle dirige le Réseau canadien des professionnels de la santé, l'initiative Empowering Women Leaders in Health et codirige le projet Team Primary Care : Training for Transformation. Dr Bourgeault a acquis une réputation internationale pour ses recherches sur le personnel de santé, en particulier du point de vue du genre. Elle a été intronisée à l'Académie canadienne des sciences de la santé en septembre 2016 et a reçu le Prix d'excellence en recherche de l'Université d'Ottawa 2016-2017.

Natascha Antaya, Directrice des ressources humaines, Centre hospitalier de l’Université de Montréal

Natascha Antaya, Directrice des ressources humaines, Centre hospitalier de l’Université de Montréal.

Me Natascha Antaya, LL.B, MBA, est directrice des ressources humaines au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) depuis 2015.  Elle a travaillé antérieurement dans le milieu des services sociaux en tant qu'avocate (centre jeunesse) ainsi qu'en bureau d'avocats dans le domaine du droit du travail. 

Son but ultime : des employés en sécurité et heureux au travail.

Alain Biron, Directeur des soins infirmiers, Centre universitaire de santé McGill

Alain Biron, Directeur des soins infirmiers, Centre universitaire de santé McGill

Alain Bironhttps://cusm.ca/leaders-organisationnels/profils-haute-direction/alain_biron inf. PhD. est Directeur adjoint des soins infirmiers au Centre universitaire de santé McGill et Professeur adjoint à l’École des sciences infirmières de l’Université McGill. Au cours des dernières années, il a été impliqué dans plusieurs projets soutenant le recrutement et la rétention du personnel infirmier ainsi que l’impact de la dotation en soins infirmiers sur la qualité et la sécurité des soins.  

Nadia Sourial, DGEPS, École de santé publique de l'Université de Montréal

Nadia Sourial, professeure adjointe au Département de gestion, évaluation et politique de santé (DGEPS) de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Dre Nadia Sourial est professeure adjointe à l’École de Santé Publique au Département de gestion, évaluation et politique de santé. Elle détient un baccalauréat et une maîtrise en statistique, ainsi qu’un doctorat en recherche sur les soins primaires du Département de médecine de famille de l'Université McGill. Son expertise est centrée sur l’évaluation des programmes et des politiques de soins primaires ainsi que l’organisation des soins de première ligne pour la population vieillissante. Dre Sourial dirige actuellement un programme financé par les IRSC sur l'évaluation des équipes de soins primaires et leur impact sur l'utilisation des services de santé chez les personnes âgées. Avant sa carrière académique, Nadia a acquis plusieurs années d’expérience en tant que biostatisticienne en recherche sur les maladies chroniques et le vieillissement ainsi qu’au niveau fédéral et dans l’industrie pharmaceutique. Ces vastes expériences lui ont permis d'avoir une perspective unique sur les défis et les possibilités d'amélioration des soins de santé primaires. 


Retour sur l'édition 2023 : Quelle sera la première ligne du futur ? Chemin parcouru, défis et perspectives

Cliquez ci-dessous pour découvrir l'infographie synthétisant les points forts, les interventions clés et les idées phares échangées lors de la 40e édition du Colloque Jean-Yves-Rivard. Cette représentation graphique offre un aperçu des débats et des propositions ayant animé notre communauté lors de cette rencontre significative explorant la thématique de l'engorgement de la première ligne du système de santé.

Infographie - Colloque JYR 2023

 

Tarifs

Tarifs de l'édition 2024

Type de participantsT. Hâtif - Virtuel (jusqu'au 20 avril)T. Hâtif - Présentiel (jusqu'au 20 avril)Régulier - VirtuelRégulier - Présentiel
Étudiant(e)23$29$34$46$
Agent de planification, programmation et/ou recherche 46$57$63$75$
Chargé(e) de cours57$69$75$86$
Professeur(e) UdeM et autres universités201$224$236$247$
Clinicien(nne)/Gestionnaire218$241$270$293$
Dirigeant(e) et cadre du réseau de la santé351$374$402$431$

Bourse du CReSP pour la communauté étudiante : des membres de la communauté étudiante pourront bénéficier d’une bourse du Centre de recherche en santé publique (CReSP) pour le remboursement de leurs frais d’inscription sur présentation de leur attestation de participation (offre limitée).

Inscription de groupe : l’inscription d’un groupe de 5 personnes donne droit à une sixième inscription gratuite. Contacter Chantal Huot pour plus d’informations (chantal.huot.1@umontreal.ca).

Comité scientifique

Composition du Comité scientifique de la 41e édition du Colloque Jean-Yves-Rivard :

Nathalie Clavel,  Présidence du Comité scientifique, professeure adjointe Département de gestion, d'évaluation et de politique de santé (DGEPS) de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Nathalie Clavel est titulaire d’une maîtrise en administration de la santé, d’un doctorat en santé publique, option organisation des soins de santé de l’Université de Montréal, ainsi que d'un postdoctorat de la Faculté des sciences infirmières de l’Université McGill. Elle est professeure adjointe au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé de l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Elle est également chercheuse régulière au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Ses travaux de recherche se concentrent sur la gestion et l'organisation des services de santé, avec un intérêt spécifique pour l'implantation et l'évaluation de nouvelles interventions dans les environnements hospitaliers. Ses domaines d'expertise incluent la gestion du changement, la gestion de la qualité et la sécurité des soins, l’engagement des patients et des familles, ainsi que la responsabilité environnementale des organisations de santé. Pour les années à venir, elle concentre son programme de recherche sur l'implantation d'innovations organisationnelles dans les milieux hospitaliers, dans le but de réduire leur impact environnemental tout en améliorant simultanément la qualité, la sécurité et l'efficience des soins et des services.


Nadia Sourial, professeure adjointe, Département de gestion, d'évaluation et de politique de santé (DGEPS), de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Dre Nadia Sourial est professeure adjointe à l’École de Santé Publique au Département de gestion, évaluation et politique de santé. Elle détient un baccalauréat et une maîtrise en statistique, ainsi qu’un doctorat en recherche sur les soins primaires du Département de médecine de famille de l'Université McGill. Son expertise est centrée sur l’évaluation des programmes et des politiques de soins primaires ainsi que l’organisation des soins de première ligne pour la population vieillissante. Dre Sourial dirige actuellement un programme financé par les IRSC sur l'évaluation des équipes de soins primaires et leur impact sur l'utilisation des services de santé chez les personnes âgées. Avant sa carrière académique, Nadia a acquis plusieurs années d’expérience en tant que biostatisticienne en recherche sur les maladies chroniques et le vieillissement ainsi qu’au niveau fédéral et dans l’industrie pharmaceutique. Ces vastes expériences lui ont permis d'avoir une perspective unique sur les défis et les possibilités d'amélioration des soins de santé primaires.


Delphine Bosson-Rieutort, professeure adjointe, Département de gestion, évaluation et politique de santé (DGEPS) de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Delphine Bosson-Rieutort est professeure adjointe au DGEPS, et chercheuse au CIRANO (Centre interuniversitaire en analyse des organisations) et au CReSP (Centre de recherche en santé publique). Titulaire d’un Ph.D en méthodes et algorithmes pour la santé et la biologie de l’Université Grenoble Alpes (France), elle est spécialisée dans l’analyse de données en santé. Sa programmation de recherche vise à la modélisation et la prédiction des trajectoires de recours aux soins et services de santé de la population québécoise via les données clinico-administratives. Elle s’intéresse plus spécifiquement à la population vieillissante et en fin de vie afin d’améliorer leur prise en charge par le système de santé dans un contexte de vieillissement important de la population, notamment tout ce qui a trait aux soins à domicile et aux soins palliatifs. Elle est par ailleurs membre du comité de direction du Réseau québécois de recherche en soins palliatifs et de fin de vie (RQSPAL).


François Castonguay, professeur adjoint, Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Dr François Castonguay est titulaire d'un doctorat en sciences économiques agricoles et des ressources naturelles (Agricultural and Resource Economics, obtenu en 2021) de l'Université de Californie à Davis (UC Davis). Il détient également un M.Sc. en économique (2015) de l'Université du Québec à Montréal et un B.A. en économique (2013) de l'Université LavalAvant de se joindre au DGEPS en 2023, Dr Castonguay était chercheur postdoctoral dans l'Unité de modélisation et d'économie de la santé (HEMU) à l’agence de santé publique des États-Unis, soit aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).


Mélanie Lavoie-Tremblay, Vice-doyenne à la recherche, l’innovation, et l’entrepreneuriat à la Faculté des sciences infirmières.

Mélanie Lavoie-Tremblay inf. PhD. est Vice-doyenne à la recherche, l’innovation, et l’entrepreneuriat à la Faculté des sciences infirmières. Ses intérêts de recherche  incluent l’attraction et le maintien en poste du personnel infirmier, les programmes d’orientation destinés au nouveau personnel infirmier, l’organisation des soins et du travail, la main-d'oeuvre infirmière, l’évaluation des programmes et le transfert de connaissances aux gestionnaires.


Hassane Alami, Professeur adjoint, École de santé publique - Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé

Hassane Alami est professeur adjoint au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé de l'École de santé publiqueSes travaux de recherche-évaluation s’intéressent principalement aux transformations et changements des organisations et systèmes de santé, des pratiques professionnelles et de l'utilisation/consommation des services à la lumière des technologies numériques (ex. intelligence artificielle, télésanté/télémédecine, dossiers de santé électroniques, thérapies numériques). À cet égard, il œuvre dans l’évaluation stratégique des projets innovants en santé numérique : implantation, conditions d'adoption et de succès, pérennité et mise à l’échelle.

Une partie de ses travaux s’intéresse aux politiques publiques et à la question de la gouvernance dans les systèmes de santé (ex. centralisation/décentralisation, organisation et intégration des services, gouvernance stratégique et institutionnalisation des innovations, dynamiques d'acteurs, financement).


Alain Biron, Directeur des soins infirmiers, Centre universitaire de santé McGill

Alain Biron inf. PhD. est Directeur adjoint des soins infirmiers au Centre universitaire de santé McGill et Professeur adjoint à l’École des sciences infirmières de l’Université McGill. Au cours des dernières années, il a été impliqué dans plusieurs projets soutenant le recrutement et la rétention du personnel infirmier ainsi que l’impact de la dotation en soins infirmiers sur la qualité et la sécurité des soins.  

Devenir partenaire

Le Colloque Jean-Yves Rivard jouit d'une reconnaissance et d'une aura importante dans le milieu de la santé au Québec, et attire chaque année plusieurs centaines de chercheur(-euse)s, gestionnaires, décideur(-euse)s et étudiant(e)s pour échanger des idées et élaborer des pistes de solutions aux problèmes du système de santé.

Vous souhaitez devenir partenaire de l'événement? Consultez notre plan de commandite et remplissez le formulaire à cet effet. Si vous avez des questions, contactez-nous par courriel.