Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Étudier en toxicologie et analyse du risque

Rejoignez le plus grand pôle de recherche dans le domaine au Canada pour l'étude des substances toxiques présentes dans l'environnement général et les milieux de vie ou de travail.

Dans un contexte de santé publique, la toxicologie concerne l’étude des substances toxiques présentes dans l’environnement général et dans les milieux de travail. Tous les aspects partant de la dispersion de ces polluants dans les milieux de vie ou de travail – air ambiant, eau, nourriture, etc. – jusqu’aux perturbations précoces et aux maladies induites par l’exposition à ces composés y sont scrutés. La toxicologie et l’analyse du risque ont donc pour vocation de détecter, d’évaluer et de réduire les risques d’exposition à des contaminants et leur impact sur la santé des populations.

Étudier la toxicologie et l’analyse du risque à l’ESPUM, c’est rejoindre le plus grand pôle de chercheurs dans le domaine au Canada et disposer d’équipements à la fine pointe de la technologie. 

 

Nos programmes en toxicologie et analyse du risque

Nos programmes sont les seules formations francophones au Canada permettant à l’étudiant d’entreprendre les démarches pour la certification du Conseil canadien d’agrément des hygiénistes du travail (CCAHT).

 

À qui s'adressent les programmes en toxicologie et analyse du risque?

  • Aux personnes intéressées par la santé environnementale et la santé des populations;
  • Aux étudiant·es ayant un intérêt marqué pour l'étude de l'impact sur la santé publique de déversements accidentels de polluants chimiques dans l'environnement, de la pollution engendrée par la circulation automobile etc.;
  • Aux candidats possédant déjà une formation dans un champ d'activités spécialisées en sciences de la santé humaine ou animale, en sciences biomédicales ou en sciences naturelles (par ex. chimie), ou en voie d'acquérir une formation spécialisée.

Vous correspondez à ce profil et souhaitez étudier l'impact des substances toxiques sur la santé publique?

Faites une demande d'admission dès maintenant.


Quoi faire avec un diplôme en toxicologie et analyse du risque?


Carrière et perspectives d'avenir

Les perspectives d’emploi de nos étudiants et nos étudiantes se retrouvent au niveau du réseau public de santé environnementale ou de santé au travail, mais aussi dans le secteur privé, où ils et elles sont à l'emploi de très grandes entreprises et de firmes de consultants en environnement. Au privé, ils et elles contribuent souvent à l'analyse des risques toxicologiques associés à la présence de polluants dans divers milieux comme l'air ou les sols contaminés.

Le secteur public québécois emploie des toxicologues notamment dans les Directions de santé publique et à l'Institut national de santé publique du Québec. Les toxicologues y contribuent à l'étude de l'impact sur la santé publique de déversements accidentels de polluants chimiques dans l'environnement, de la pollution engendrée par la circulation automobile et ainsi de suite. Le gouvernement fédéral emploie également des toxicologues au sein de certains ministères et agences.

Employeurs potentiels

  • Toxicologue;
  • Évaluateur ou évaluatrice des risques toxicologiques;
  • Professionnel ou professionnelle de recherche;
  • Consultant ou consultante;
  • Responsable santé /sécurité / environnement.

Exemples d'emplois dans ce secteur

  • Les Centres de santé et de services sociaux;
  • Santé Canada;
  • Institut national de santé publique du Québec (INSPQ);
  • L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) ;
  • La Commission des normes, de l'équité de la santé et de la sécurité du travail (CNESST);
  • Associations sectorielles des différentes industries (ex : agro-alimentaires, chimiques pharmaceutiques);
  • Laboratoires d’analyse;
  • Centres hospitaliers ;
  • Écoles et universités.

Les avantages d'étudier en toxicologie et analyse du risque à l'ESPUM

  • Seuls programmes de formation francophone dédiés à la toxicologie et l’analyse du risque en Amérique du Nord;
  • Programmes permettant aux candidats et candidates possédant déjà une formation en sciences de la santé humaine ou animale, en sciences biomédicales ou en sciences naturelles, ou en voie d'acquérir une formation spécialisée, d'enrichir leurs connaissances dans le domaine en vue d'une utilisation dans leur sphère de spécialisation;
  • Accès à des laboratoires de pointe en toxicologie et analyse du risque;
  • Chaire d’analyse et de gestion des risques toxicologiques CARTOX hébergée par l'Université de Montréal et dirigée par des professeur(e)s de notre Département de santé environnementale et santé au travail (DSEST);
  • Collaboration avec un corps professoral de renommée mondiale et des liens privilégiés avec l’un des plus grands regroupements de spécialistes en toxicologie et en analyse du risque toxicologique chez l’humain au Canada.

Actualités et événements


Nouvelles en toxicologie et analyse du risque

Fondateur du Département de médecine du travail et d’hygiène du milieu, qui deviendra en plus tard le Département de santé environnementale et santé...
La professeure agrégée au Département de santé environnementale et santé au travail, Maryse Bouchard a été interrogée par le journal La Presse dans le...
Professeure Maryse Bouchard du DSEST, a participé au balado d’enquête citoyenne sur les effets néfastes des pesticides avec Émilie Schwartz de...
Les quatre enseignant(e)s commenceront cet automne comme professeur(e)s adjoint(e)s et viennent enrichir le corps professoral de leurs expertises en...
Le professeur Verner est le seul contributeur canadien de ce rapport publié par la National Academies of Sciences, Engineering and Medicine.

Événements

Organisé par le Centre de recherche en santé publique (CReSP).