Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Mylène Ratelle

Vcard

Professeure adjointe

École de santé publique - Département de santé environnementale et santé au travail

mylene.ratelle@umontreal.ca

DESS en toxicologie
2020

PhD en santé publique
2015

Certificat en administration
2009

MSc en santé environnementale
2009

BSc en sciences biologiques
2006

Biographie

Je suis Professeure adjointe à l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM), au Département de santé environnementale et santé au travail (DSEST), depuis le 1er août 2023. Je suis aussi professeure affiliée (Adjunct Professor) et scientifique de recherche à l'École des sciences de la santé publique de l'Université de Waterloo, en Ontario. De plus, je suis associée de recherche au Sahtú Renewable Resources Board, Territoires du Nord-Ouest, tout en étant impliquée dans des organisations humanitaires. Ma spécialisation est l'évaluation et la gestion des risques en santé publique et environnementale pour les groupes minoritaires ou vulnérables.

En 2015, j'ai terminé un doctorat en santé publique à l'Université de Montréal. Ma thèse portait sur l'exposition aux contaminants pour les travailleurs agricoles migrants. Une partie de mes recherches a été réalisée à l'Université Nationale de Taiwan. J'ai également acquis un baccalauréat en sciences biologiques, un certificat en administration, j'ai complété une maîtrise en santé environnementale et gestion des catastrophes et un certificat d'études supérieures en toxicologie.

Mes qualifications en sciences (PhD) et en gestion (PMP) m'ont placé dans différents postes. J’ai travaillé pour Médecins sans frontières en 2022-2023, dans une position de responsable des activités de promotion de la santé, dans une population minoritaire Yazidi en Irak, et dans un camp de populations déplacées en RDC. L’implantation de projets communautaires et l’évaluation des activités était au cœur de mes fonctions. En 2021, j'ai été recrutée par la Direction de santé publique de Montréal pour soutenir la réponse contre la Covid-19. J'étais responsable de l'unité de vigie sanitaire, au sein du département de prévention et contrôle des maladies infectieuses. Entre 2015 et 2020, j'ai travaillé comme responsable de programmes de recherche à l'Université de Waterloo, sur des projets de recherche interdisciplinaires. J'étais responsable de l'élaboration, du suivi et de la gestion d'un programme de surveillance de mesures de santé pour les Premières Nations du Nord canadien. J’ai aussi joué un rôle de conseil auprès des communautés autochtones. J'ai travaillé pour l'Agence de la santé publique du Canada dans une équipe d'épidémiologie en 2014, ce qui m'a donné l'opportunité d'évaluer une campagne de vaccination chez les enfants du Nunavik, Canada. Durant mes études, j'ai également travaillé pendant quatre ans dans un laboratoire de microbiologie à l'hôpital Notre-Dame, et eu plusieurs contrats de recherche au fils des ans.

Lire plus…

Programmes d’enseignement

  • DESS en environnement, santé et gestion des catastrophes – Sciences de la vie Environnement et développement durable Sciences pures et sciences appliquées Sciences de la santé
  • Maîtrise en santé publique – Sciences de la santé Environnement et développement durable
  • DESS en santé publique – Sciences de la santé Environnement et développement durable
  • Microprogramme de 2e cycle en santé publique – Sciences de la santé Environnement et développement durable
  • DESS en toxicologie et analyse du risque – Sciences de la vie Environnement et développement durable
  • DESS en toxicologie et analyse du risque – Sciences de la vie Environnement et développement durable
  • Maîtrise en santé environnementale et santé au travail – Sciences de la santé Environnement et développement durable
  • DESS en santé environnementale mondiale – Sciences de la santé Environnement et développement durable
  • Microprogramme de 2e cycle en santé environnementale et santé au travail – Sciences de la santé Environnement et développement durable

Cours donnés

  • ENV6010 Étude de cas
  • MSN6115 Santé et environnement 1

Expertises

Ma spécialisation est l'évaluation et la gestion des risques en santé publique et environnementale pour les groupes minoritaires ou vulnérables.

Mon équipe et moi étudions les liens entre l'exposition aux contaminants, l'environnement, la nutrition et la diète. J'ai travaillé sur divers projets de recherche concernant les mesures de santé de communautés autochtone. Ce travail comprend les sciences de l’exposition et l’analyse de risque de l’exposition humaine aux contaminants, l’évaluation de l’apport alimentaire, la biosurveillance humaine, la communication des risques, la promotion de la santé et la surveillance de l'environnement. En parallèle, j'ai initié et contribué à d'autres projets de recherche concernant l'évaluation de la sécurité alimentaire et le renforcement des capacités dans le Nord Canadien, la sécurité et la salubrité de l'eau potable, et le transfert des connaissances entre la science occidentale et le savoir autochtone traditionnel.

Tous les projets impliquant des communautés autochtones sont co-développés avec des partenaires autochtones. Je passe entre 10 et 20% de l'année dans les communautés autochtones pour discuter des priorités de recherche avec les parties prenantes, développer des partenariats, discuter des projets de recherche, mettre en œuvre la recherche et présenter les résultats. Les sujets que j'aborde habituellement se situent à l'interface entre la santé, l'eau, l'alimentation, les contaminants et l'environnement, qui sont des enjeux particulièrement complexes dans le contexte des changements climatiques et de l'insécurité alimentaire dans le Nord canadien. Mes recherches concernent principalement les communautés nordiques autochtones du Canada, mais je travaille aussi avec d’autres populations minoritaires d’ici et d’ailleurs.

Quoi que mes recherches portent principalement sur la santé environnementale générale, je suis aussi impliquée dans l’administration du système de santé, la promotion de la santé en contexte humanitaire, la gestion de mesures de santé et politiques en contexte épidémiologique et en contexte de sécurité alimentaire. Mon champ de recherche correspond au concept de «Une Santé», une approche collaborative et transdisciplinaire qui reconnaît que la santé est étroitement liée à tous les autres éléments de notre environnement.

Dans les prochaines années, mon programme de recherche sera défini comme suit.

  1. Poursuivre mes recherches sur les liens entre l'exposition aux contaminants, la nutrition, l'eau et l'alimentation.
  2. Développer de nouveaux projets sur les interactions humaines avec l’eau
  3. Réaliser la gestion de risques en santé environnementale au niveau international chez des populations vulnérables.

Résumé des connaissances clés et intérêts de recherche

Quoi?

  • Disciplines : santé publique générale, sciences biologiques, épidémiologie, toxicologie, nutrition, promotion de la santé, sciences des communications, sciences sociales et anthropologie.
  • Concepts : évaluation des risques, cadre de gestion des risques (tel que proposé par l'Organisation mondiale de la santé).

Pourquoi?

  • Vue d'ensemble : justice environnementale, santé des populations.

Comment?

  • Méthodes : biosurveillance humaine, enquêtes et sondages, entrevues, groupes de discussion, revue de littérature, biostatistiques, méthodes épidémiologiques, observations de terrain, surveillance environnementale, ateliers, approches de décolonisation (histoires orales, photovoice, participation sur le territoire).
  • Approches : collaboration, initiative communautaire, partage des connaissances.

Population cible?

  • Population cible : Autochtones, travailleurs migrants, enfants et mères, toute autre population vulnérable ou à risque.

Responsabilités et rayonnement Tout déplier Tout replier

Responsabilités administratives

- Responsable de l'option Santé environnementale de la maîtrise en Santé publique