Passer au contenu

/ École de santé publique

Rechercher

Navigation secondaire

Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal

Centre institutionnel

Responsables :

Autre courriel : irspum@umontreal.ca

Web : Page Facultaire (départementale, école)

Web : Site Web de l’unité de recherche

Web : Compte twitter

Web : Profil Facebook

Information : 514 343-6185

Télécopieur : 514 343-2207

L’IRSPUM s’est donné la mission de produire des connaissances de pointe et d’accroître les synergies entre les chercheurs de différentes disciplines pour répondre aux grands défis actuels et futurs en santé publique, de développer des partenariats d’envergure avec les milieux de décision et de pratique afin de favoriser une réflexion critique sur les pratiques et de soutenir les innovations sur le plan des interventions et de la recherche et finalement d’augmenter les capacités d’action en matière de valorisation des connaissances et de maximiser les retombées des résultats de recherche.

Objectifs

  1. Effectuer des recherches de nature interdisciplinaire et appliquée
  2. Favoriser la participation des milieux de décision et de pratique à la recherche
  3. Contribuer à la formation de chercheurs
  4. Faciliter la diffusion des résultats de recherche dans le milieu scientifique, dans les milieux de décision et de pratique et dans la communauté, à l’échelle locale, nationale et internationale

Média

Initiatives de réorganisation du travail dans le secteur de la santé et des services sociaux

Séminaire de l'IRSPUM du 13 avril 2015 : Carl-Ardy Dubois et Kathleen Bentein, Initiatives de réorganisation du travail dans le secteur de la santé et des services sociaux : menaces ou occasions pour les professionnels et intervenants?

L'accès aux données de recherche en santé des populations: l’apport du CIQSS

Séminaire de l'IRSPUM du 7 octobre 2015 : Jean Poirier, L'accès aux données de recherche en santé des populations : l’apport du CIQSS.

Implementation science and population health intervention research

Séminaire de l'IRSPUM du 23 septembre 2015 : Nancy Edwards, Implementation science and population health intervention research: Exploring intersections and the way forward, en association avec l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM).

Les conséquences économiques associées à l’embonpoint et à l’obésité au Québec

Séminaire de l'IRSPUM du 23 mars 2015 : Chantal Blouin, Les conséquences économiques associées à l’embonpoint et à l’obésité au Québec.

Équipe

Axes de recherche

Déterminants sociaux de la santé

Cet axe s’inscrit dans le contexte de l’émergence du paradigme de la nouvelle santé publique qui s’appuie sur une vision large des déterminants de la santé avec un accent fort sur les déterminants sociaux et les inégalités sociales de santé. Il s’intéresse au rôle du statut social, de la culture, des milieux de vie et des politiques publiques sur la santé et les inégalités de santé afin de développer des stratégies d’action efficaces pour modifier ces déterminants ou en réduire l’impact négatif sur la santé. Le but commun des chercheurs qui y sont regroupés est de mieux comprendre les processus complexes par lesquels la position sociale des individus, leurs conditions de vie, de travail et de revenu, ainsi que les politiques publiques, affectent et lient les parcours de vie et de santé, d’identifier des leviers d’action, et de développer des interventions préventives efficaces pour agir sur les facteurs individuels, collectifs et structurels à la source des états et des inégalités de santé.

Environnements et santé

Cet axe s’intéresse à la recherche épidémiologique sur les causes des maladies, à l’étude des agents agresseurs biologiques, chimiques et physiques qui menacent la qualité des milieux de vie et la santé des populations, à l’identification et à la caractérisation de ces agents agresseurs, à l’évaluation de l’exposition, à l’estimation du risque et au développement de systèmes de surveillance performants aux fins de prévention et contrôle. Cet axe est composé de trois sous-axes :

Systèmes de santé

Cet axe répond à la préoccupation croissante dans l’ensemble des pays de l’OCDE pour parvenir à mieux aligner les modalités de financement sur les objectifs des systèmes de santé et à resserrer les liens entre les modalités organisationnelles et la gestion, d’une part, et l’optimisation des pratiques cliniques, d’autre part. Le but commun des chercheurs qui y sont regroupés est de comprendre les transformations dans les politiques, la gouvernance, l’organisation et la gestion des soins et du système de santé ainsi que leur impact sur la performance du système de santé, et d’identifier les leviers et innovations susceptibles d’améliorer la performance du système. La programmation scientifique porte sur trois courants associés au renouvellement des connaissances dans ce domaine : la gestion informée par les données probantes, la gestion des organisations fondées sur la connaissance et le rôle de la gouvernance et des instruments de gestion pour accroître la performance des organisations et des systèmes de santé. Cet axe est composé de deux sous-axes :

Santé mondiale

Cet axe aborde la santé publique de manière globale et transnationale, en portant une attention particulière aux inégalités de santé entre les pays du Nord et ceux du Sud, aux problématiques de santé prioritaires (ex. VIH-SIDA, mortalité maternelle) et à l’amélioration de la santé des populations vulnérables (ex. femmes). Le but commun des chercheurs qui y sont regroupés est de produire des connaissances pertinentes pour la formulation et la mise en oeuvre de politiques publiques et de politiques de santé équitables, en travaillant en étroit partenariat avec des institutions du Sud et en renforçant leurs capacités. Cet axe couvre naturellement un large spectre de thématiques de portée transnationale et porte sur l’analyse des liens réciproques entre les politiques, la vulnérabilité et la santé dans une perspective mondiale. La plupart des travaux sont réalisés dans les pays en développement, en Afrique, en Asie ainsi qu’en Amérique Centrale et Latine. Cet axe constitue un des principaux regroupements d’expertise en santé mondiale à l’échelle canadienne.

Des connaissances à l'action

Cet axe vise à développer les connaissances sur les processus et outils propices à la mobilisation des résultats de recherche pour améliorer la pratique et la décision en santé publique et à accroître les liens entre la recherche, la pratique et les décisions de santé publique, et ce dans toutes les sphères d’action qui affectent la santé des populations. Partageant un objectif commun à tous les axes, cet axe est composé de trois sous-axes dont le regroupement permettra de créer un véritable pôle d’expertise et de recherche dans le développement de stratégies pour une utilisation maximale et appropriée des connaissances produites par la recherche en santé publique :

Affiliations

  • Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
  • École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM)
  • Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
  • Directions régionales de santé publique

Expertises

  • Sciences de la santé
  • Sciences médicales
  • Sciences infirmières
  • Sciences sociales et humaines
  • Sciences de la vie
  • Sciences sociales
  • Sciences sociales : intervention
  • Afrique
  • Asie
  • Amérique centrale
  • Amérique latine
  • Canada

Informations supplémentaires

Consultez cette fiche sur :