Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Le projet Cannapix 2.0 d'Olivier Ferlatte reçoit une subvention du FRQSC de 200 000$

La subvention est accordée dans le cadre du programme "Actions concertées - Programme de recherche sur l'usage du cannabis à des fins non-médicales : réduction et prévention des méfaits".

Olivier Ferlatte, professeur adjoint, Département de médecine sociale et préventive.

Les jeunes des minorités sexuelles et de genre (MSG) ont des taux de consommation de cannabis parmi les plus élevés. Cette population court un risque particulièrement élevé de subir les méfaits associés à cette consommation. Alors que la recherche dans ce domaine s'est principalement concentrée à établir des liens entre les identités MSG, la consommation de cannabis et les problèmes de santé, la littérature axée sur les pratiques de réduction des méfaits des jeunes MSG et leurs avis sur les meilleures stratégies pour minimiser ces méfaits et sur les services dont ils ont besoin est limitée.

Le projet Cannapix a pour objectif d'examiner, avec une étude de trois ans à méthodes mixtes, les pratiques de réduction des méfaits du cannabis chez les jeunes des minorités sexuelles et de genre (18-24 ans) au Québec et leurs besoins liés au cannabis afin d'informer le développement d'interventions et de programmes de réduction des méfaits ciblés.

Dans le cadre du programme "Actions concertées -  Programme de recherche sur l'usage du cannabis à des fins non-médicales : réduction et prévention des méfaits" du FRQSC, un financement de 200 000$ est remis à l'équipe du projet. Celui-ci est mené par Olivier Ferlatte, professeur adjoint au Département de médecine sociale et préventive. Katherine Frohlich et Marie-Pierre Sylvestre, respectivement professeure titulaire et agrégée au Département de médecine sociale et préventives, sont aussi membres de l'équipe.

Pour en savoir plus, cliquez ici.