Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Helen Trottier, Marie-Hélène Mayrand et Joseph Niyibizi cosignent une étude sur le risque élevé d’accouchement prématuré chez les femmes porteuses du VPH

Cette étude dirigée par Helen Trottier, chercheuse au CHU Sainte-Justine et professeure au Département de médecine sociale et préventive, révèle qu’une infection persistante par certains types du virus du papillome humain (VPH) chez les femmes enceintes pourrait augmenter les risques d'accouchement prématuré.