Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Deux projets financés par le FRQS et les IRSC pour Nadia Sourial

La professeure adjointe au département de gestion, d'évaluation et de politique de santé de l’ESPUM a récemment obtenu deux financements du FRQS et des IRSC pour des projets de recherche axés sur les services de santé pour les personnes âgées vulnérables.

Le premier projet de recherche, ayant  obtenu un financement du FRQS (Fonds de Recherche du Québec - Santé), s'intitule «  ESOGER PC : Mise en œuvre d'un outil de télémédecine socio-gériatrique pour soutenir l'évaluation à distance des besoins des personnes âgées dans les soins de première ligne ».

D'un montant de 100 000$, ce financement a été accordé dans le cadre du programme « Impulsion- appui à la relance économique, appel Vieillissement ».

Cette étude vise à soutenir le passage à la télémédecine dans les soins de première ligne, par la mise en œuvre et l’évaluation d’un outil de télémédecine appelé ESOGER.

L'outil de télémédecine ESOGER (Evaluation SOcio-GERiatrique) permet une évaluation rapide, par téléphone, standardisée et multidimensionnelle des besoins de soutien physique, mental, cognitif et social des personnes de 65 ans et plus. Cet outil pourrait servir à améliorer les résultats de santé des patients de 65 ans et plus qui vivent en milieu rural et urbain.

Ce projet réunit un grand nombre de co-chercheurs provenant de plusieurs universités au Québec : Olivier Beauchet (professeur au département de médecine à l’Université de Montréal et chercheur au CRIUGM), Cyrille Launay (gériatre et professeur adjoint à McGill), Alayne Adams (professeure adjointe au département de médecine de famille de McGill), Mylaine Breton (professeure adjointe à la faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke), Claire Godard-Sebillotte (professeure adjointe au département de médecine de McGill), Paul Hébert (professeur titulaire au département de Médecine de l’UdeM, chercheur au CRCHUM), Janusz Kaczorowski (professeur titulaire au département de médecine de famille et médecine d’urgence de l’UdeM, chercheur au CRCHUM), Vladimir Khanassov (professeur adjoint au département de médecine de famille de McGill), Géraldine Layani (professeure adjointe de clinique au département de médecine de l’UdeM), Aude Motulsky ( professeure adjointe au département de gestion, d'évaluation et de politique de santé de l’ESPUM), Amélie Quesnel-Vallée (professeure titulaire au Département d'épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail, et au département de sociologie de McGill), Kathleen Rice (professeure adjointe au département de médecine de famille de McGill), Éric Tchouaket ( professeur au département des sciences infirmières de l’UQO), Patrick Archambault (professeur associé au département d’anesthésiologie et de soins critiques et au département de médecine de famille et de médecine d’urgence de l’Université de Laval), et Yves Couturier (professeur à la faculté des arts et humanités de l’Université de Sherbrooke).

Le second projet de recherche ayant obtenu un financement des IRSC (Instituts de Recherche en Santé du Canada)  est intitulé « Hétérogénéité des équipes interprofessionnelles de soins primaires (ISP) et l’effet sur la qualité des soins et l'utilisation des services de santé chez les personnes âgées ».

D'un montant de 424 576$, ce financement a été accordé dans le cadre du programme « Subvention de projet printemps 2021 ». Le projet a été côté au 96ième percentile parmi les projets retenus par le comité de la recherche en services de santé.

Cette étude d’une durée de trois ans vise à examiner dans quelle mesure les différents types d'équipes ISP ont un impact sur les indicateurs de haute qualité de soins primaires et sur les résultats de l'utilisation des services de soins de santé chez les personnes âgées, et à traduire ces connaissances en recommandations susceptibles d'améliorer l'organisation des soins intensifs pour les personnes âgées.

Les co-chercheurs incluent Mylaine Breton (professeure adjointe à la faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke), Claire Godard-Sebillotte (professeure adjointe au département de médecine de McGill), Catherine Hudon (professeure au département de médecine de famille de l’Université de Sherbrooke), Janusz Kaczorowski (professeur titulaire au département de médecine de famille et médecine d’urgence de l’UdeM, chercheur au CRCHUM), Anaïs Lacasse ( professeure agrégée  à l’UQAT), Yves Couturier (professeur titulaire à l’Université de Sherbrooke), Cristina Longo (professeure adjointe à la faculté de pharmacie de l’UdeM) et Svetlana Puzhko (stagiaire postdoctorale).