Passer au contenu

/ École de santé publique

Je donne

Rechercher

Soutenance de thèse de Ola Haidar

Influence des vulnérabilités des personnes sur l’appréciation de l’expérience de soins de première ligne

Lundi 2 mars de 14 h à 16 h - salle 3019

Pavillon 7101 avenue du Parc 

 

CANDIDAT :  Ola Haidar

GRADE POSTULÉ : Ph.D.

PROGRAMME : Santé publique

OPTION : Organisations des soins de santé

 


 JURY

Lise Lamothe, Présidente-rapporteure  

Marie-Pierre Sylvestre, Membre du jury

Mira Johri, Membre du jury

Eric Tchouaket Nguemeleu, Examinateur externe

Delphine Bosson-Rieutort, Représentante du doyen 

Influence des vulnérabilités des personnes sur l'appréciation de l'expérience de soins de premières lignes.


RÉSUMÉ : 

L’objectif de cette thèse est d’analyser les variations dans l’appréciation de l’expérience de soins de première ligne des personnes selon leurs vulnérabilités, compte tenu des sources habituelles de soins et des contextes locaux dans le contexte d’un système universel de soins médicaux et hospitaliers. 

L’étude apprécie l’expérience de soins de 9 206 personnes. Leurs vulnérabilités sanitaire, biologique, matérielle, relationnelle et culturelle sont prises en compte. Les sources habituelles de soins sont divisées en trois classes : 1) n’avoir aucune source habituelle de soins; 2) avoir une source habituelle de soins de première ligne représentée par cinq modèles organisationnels des services (quatre modèles de type professionnel : à prestataire unique, de contact, de coordination et de coordination intégré, et un modèle de type communautaire); et finalement 3) avoir une source habituelle de soins autre que de première ligne. Les contextes locaux sont divisés en quatre groupes : le pourvu-indépendant, l’équilibré-coordonné, le dépourvu-dépendant et l’affluent-commerçant. La régression logistique multiple est utilisée comme stratégie d’analyse.

Le premier article de la thèse permet de comprendre l’influence des vulnérabilités et de leurs interactions sur l’appréciation de l’expérience de soins. Les vulnérabilités sont généralement associées à une appréciation positive de l’expérience de soins sauf pour les personnes vulnérables culturellement. Cet effet de la vulnérabilité s’accroît souvent en présence d’une deuxième vulnérabilité, soit la vulnérabilité sanitaire. Les personnes vulnérables culturellement ont une appréciation positive plus fréquente de leur expérience de soins lorsqu’elles sont aussi vulnérables sanitairement.

Le second article permet, quant à lui, de comprendre l’effet modérateur des sources habituelles de soins sur la relation entre les vulnérabilités et l’appréciation de l’expérience de soins. Les personnes vulnérables matériellement et relationnellement ont une appréciation positive plus fréquente de leur expérience de soins surtout lorsqu’elles utilisent une source habituelle de soins de première ligne. Cette appréciation est la plus fréquente pour le modèle professionnel de prestataire unique et la moins fréquente pour le modèle professionnel de contact.

C’est dans le troisième article que nous nous intéressons à l’effet modérateur des contextes locaux sur la relation entre les vulnérabilités et l’appréciation de l’expérience de soins. Les contextes locaux sont généralement associés à une appréciation positive plus fréquente de l’expérience de soins des personnes vulnérables, sauf les personnes vulnérables culturellement. Cette appréciation est la plus fréquente pour le contexte équilibré-coordonné et la moins fréquente pour les contextes dépourvu-dépendant et affluent-commerçant. 

Le quatrième et dernier article analyse l’effet modérateur de l’interaction entre la source habituelle de soins et le contexte local sur la relation entre les vulnérabilités et l’appréciation de l’expérience de soins. Les personnes vulnérables culturellement ont une appréciation positive plus fréquente de l’expérience de soins lorsque la source habituelle de soins est du type professionnel de prestataire unique dans deux contextes locaux : le pourvu-indépendant et le dépourvu-dépendant. Cette appréciation est moins fréquemment positive lorsqu’elle est du type professionnel de contact et de coordination intégré et du type communautaire dans l’un ou l’autre des contextes locaux : le dépourvu-dépendant et l’affluent-commerçant.

L’étude démontre que les personnes vulnérables favorisent la pratique solo et que l’abondance des ressources au niveau local n’est pas garant d’une meilleure appréciation de l’expérience de soins. Il faut considérer l’interdépendance entre les facteurs individuels, organisationnels et contextuels pour mieux comprendre l’appréciation de l’expérience de soins.

Mots-clés : appréciation de l’expérience de soins de première ligne, vulnérabilités des personnes, source habituelle de soins, contexte local, effet modérateur, interaction.