Passer au contenu

/ École de santé publique

Rechercher

Kate ZINSZER

Kate Zinszer

Vcard

Professeure adjointe

École de santé publique - Département de médecine sociale et préventive

kate.zinszer@umontreal.ca

Travail 1 : 514 343-6111 #44034

Télécopieur : 514 343-2207

Biographie

Kate Zinszer détient un doctorat (Ph.D) en épidémiologie (Université de McGill, Québec) et un postdoctorat en computational epidemiology (Harvard Medical School). Depuis 2017, elle est professeure adjointe au Département de médecine sociale et préventive de l'Université de Montréal (ESPUM) en santé mondiale et chercheuse régulière à l’Institut de Recherche en Santé Publique de l’Université de Montréal (IRSPUM).

Ayant pratiqué l’épidémiologie en santé publique dans le passé, sa formation interdisciplinaire lui permet d’utiliser des outils provenant des domaines de l’épidémiologie, la santé publique, l’informatique, et de la statistique pour décortiquer les causes, prévoir les futurs fardeaux, et évaluer l’efficacité des interventions face aux maladies à transmission vectorielle.

Kate Zinszer is an Assistant Professor in the Department of Social and Preventive Medicine at the Université de Montréal and a researcher with the Institute de Recherche en Santé Publique.Dr Zinszer studies the determinants of infectious disease emergence and risk using tools from epidemiology, public health, and informatics. She also evaluates public health interventions used for infectious diseases prevention and control. She obtained her PhD in epidemiology from McGill University with David Buckeridge as her supervisor and her postdoctorate training was at Harvard Medical School, with John Brownstein as her supervisor.

Lire plus…

Affiliations

Expertises

Mes recherches portent sur le paludisme, les arbovirus (dengue, chikungunya, zika) et, plus récemment, la maladie de Lyme. Mon intérêt porte particulièrement sur l’utilisation de diverses sources de données pour mieux comprendre le profil épidémiologique des maladies en identifiant les zones à risque / à haut risque et les principaux facteurs de risque de maladie au niveau populationnel. Je possède une grande expérience dans l'utilisation des données cliniques, de surveillance et de télédétection pour conduire différents types d’analyses et contribuer également à répondre aux préoccupations relatives à l'harmonisation des données fragmentées ou en silo provenant de diverses sources.

1. Évaluation des interventions à grande échelle des maladies à transmission vectorielles

Je participe à l’évaluation de l’efficacité de plusieurs programmes d’interventions antipaludiques à grande échelle dont notamment la pulvérisation intradomiciliaire d'insecticides et l’utilisation universelle de moustiquaires imprégnés d’insecticides en Uganda. En partenariat avec plusieurs collaborateurs, j’évalue présentement une méthode de contrôle d’arbovirus fondée par une approche de mobilisation communautaire à Fortaleza au Brésil.

2. Prévision des maladies infectieuses et modélisation spatio-temporelle

Je m’intéresse à l’application de méthodes de prévisions et l’utilisation de flux de données pour estimer les fardeaux de maladies, et plus récemment à l’exploration des méthodes d’apprentissage automatique. J’utilise aussi des méthodes spatio-temporelles pour comprendre les patrons d’émergences des maladies et de leurs déterminants, ainsi que d’identifier les régions et les périodes de temps à risques.

3. Estimation de l’impact des changements climatiques sur les maladies à transmission vectorielle

Les changements climatiques auront d’importantes répercussions sur l’épidémiologie des maladies à transmission vectorielle. En considérant différents scénarios et en employant une variété de méthodes, nous pouvons estimer les fardeaux qu’auront ces changements. Nous envisageons également dans nos recherches tous scénarios avec des changements sociodémographiques et l’usage de programmes d’intervention.

4. Amélioration de la surveillance des maladies

Je suis actuellement impliquée dans plusieurs programmes de surveillance du paludisme qui visent à rassembler des bases de données fragmentaires en vue de les harmoniser. Nous évaluons présentement les biais retrouvés dans les cas déclarés d’arbovirus par le système de surveillance nationale de la Colombie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

My interdisciplinary training allows me to use tools from epidemiology, public health, informatics, and statistics to untangle the causes, forecast future burdens, and evaluate intervention effectiveness of vector-borne diseases. I am also interested in climate change implications for vectorborne diseases. Specifically, my research is focused on malaria, arboviruses (dengue, chikungunya, Zika), and most recently, Lyme disease. 

1. Evaluation of large-scale vector-borne disease interventions

I have been involved with evaluating the effectiveness of large-scale malaria interventions and programs including indoor residual spraying and universal bednet coverage in Uganda. I have recently begun to evaluate a community mobilization approach for arbovirus control in Fortaleza, Brazil with various partners. 

2. Infectious disease forecasting and spatiotemporal modelling

I am interested in applying different forecasting methods and data streams for disease burden estimations, and most recently exploring machine learning methods. I also use spatiotemporal methods to understand the patterns of disease emergence, identifying at-risk locations and time periods, and disease determinants.

3. Estimating the impact of climate change on vector-borne diseases (VBD)

Climate change will have important implications for future VBD and using different scenarios, we forecast future disease burdens using various methods.  We also consider sociodemographic changes and intervention scenarios in our work.

4. Improving disease surveillance

I am involved with various malaria surveillance projects which aim to integrate fragmented data sources and improve data harmonization. Most recently, we are evaluating the biases in reported arboviral cases in the national surveillance system in Colombia.

Projets de recherche Tout déplier Tout replier

Maladies vectorielles émergentes : Cibler les facteurs clés pour prévoir la propagation et l'évaluation des interventions pour le contrôle Projet de recherche au Canada / 2018 - 2022

Chercheur principal : Kate Zinszer
Sources de financement : FRQS/Fonds de recherche du Québec - Santé (FRSQ)
Programmes de subvention : PVXXXXXX-Établissement de jeunes chercheurs Juniors 1

Maladies vectorielles émergentes : Cibler les facteurs clés pour prévoir la propagation et l'évaluation des interventions pour le contrôle Projet de recherche au Canada / 2018 - 2022

Chercheur principal : Kate Zinszer
Sources de financement : FRQS/Fonds de recherche du Québec - Santé (FRSQ)
Programmes de subvention : PVXXXXXX-Bourse de chercheur-boursier : Junior 1

Laboratoire sur la forêt urbaine pour la santé Projet de recherche au Canada / 2018 - 2021

Chercheur principal : Audrey Smargiassi
Co-chercheurs : Kate Zinszer , Alain Paquet , Benoît St-Onge , Daniel Kneeshaw , Jerome Dupras
Sources de financement : FRQSC/Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FQRSC)
Programmes de subvention : PVXXXXXX-AUDACE (financement partagé entre les fonds de recherche du Québec)

Data sharing for enhances Aedes control Projet de recherche au Canada / 2017 - 2020

Chercheur principal : Kate Zinszer
Co-chercheurs : Mira Johri , Valery Ridde , Andrea Caprara
Sources de financement : IRSC/Instituts de recherche en santé du Canada
Programmes de subvention : PVXXXXXX-Subventions pour réunion, planification et dissémination

Publications Tout déplier Tout replier

Prix et distinctions

Informations supplémentaires

Consultez cette fiche sur :