Passer au contenu

/ École de santé publique

Rechercher

Historique

Le Département de santé environnementale et santé au travail (DSEST) a été créé le 26 juillet 1946 à la suite de la fondation l’année précédente de l’École d’hygiène de l’Université de Montréal, pour être ensuite rattaché en 1970 à la Faculté de médecine. À partir de 1976, le Département s'oriente vers la recherche et l'enseignement en médecine du travail et en toxicologie industrielle, puis privilégie la toxicologie de l'environnement (sans négliger l'environnement de travail) à partir de 1988. À l'intérieur de cette même orientation, des efforts particuliers sont consacrés à l'analyse du risque toxicologique.

En 2000, l'appellation du département passe de Département de médecine du travail et d'hygiène du milieu à celle qu'on lui connaît désormais, reflétant ainsi plus clairement ses champs d'activités.

Enfin, le DSEST fait partie de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM), créée le 1er juin 2007 et devenue une faculté à part entière en 2013. Le DSEST s’est ainsi officiellement détaché de la Faculté de médecine le 1er juin 2013 en même temps que les départements de médecine sociale et préventive et d’administration de la santé.

 

Pour en connaître davantage sur l’histoire du DSEST, le lecteur est référé à cet article ainsi qu'au texte suivant : Dionne, J.C. (2007) Du Département d'hygiène des milieux au Département de santé environnementale et santé au travail. In: Enseignement et recherche en santé publique - L'exemple de la Faculté de médecine et de l'École d'hygiène de l'Université de Montréal (1911-2006), pp. 89-123. B. Gaumer; G. Desrosiers, rédacteurs. Les Presses de l'Université de Montréal, Montréal.

Ce dernier document est disponible à la bibliothèque paramédicale de l'Université de Montréal (UdeM) ou on peut le lire en ligne à l'UdeM en utilisant le catalogue Atrium, en saisissant Enseignement et recherche en santé publique dans la case appropriée.